Cancer: le Maroc enregistre 40.000 nouveaux cas chaque année

Publication: Mis à jour:
CANCER
Getty Images/iStockphoto
Imprimer

SANTÉ - Chaque année, 40.000 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués au Maroc. Sur la liste des femmes, c’est toujours le cancer du sein qui arrive en premier avec 36% des cas révélés. Il est suivi du cancer de l’utérus, de la thyroïde et du colon qui représente, respectivement, un pourcentage de 11,2, de 8,6 et de 5,9 sur l’ensemble. Chez les hommes, le cancer des poumons est en tête de liste avec 22% des cas diagnostiqués. Celui de la prostate et du cancer colorectal sont en deuxième position avec 12,6 et 7,9%.

C’est le bilan que dresse le ministère de la Santé dans un communiqué publié, ce mardi, à la veille de la journée nationale de lutte contre le cancer célébré le 22 novembre. Dans ce communiqué, un appel au diagnostic précoce est lancé. Le ministère rappelle que le cancer est un risque prépondérant, car lié au mode de vie.

Citant en référence les rapports de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le communiqué met en garde contre le tabac, la sédentarité et l’alcool, mais aussi contre les habitudes alimentaires. Ils peuvent devenir des facteurs de risque du cancer. Se prêter à un diagnostic précoce permet d’intervenir à des states préliminaires de l’apparition du cancer et donc de le traiter plus efficacement. Le ministère de la Santé rappelle ainsi que le diagnostic précoce du cancer "sauve des vies et réduit le coût du traitement et permet de limiter l’importance de la maladie, et de réduire du tiers le taux de mortalité".

Les femmes, dont la tranche d’âge se situe entre 40 et 69 ans, sont invitées à se prêter à une mammographie pour déceler le cancer du sein avant qu’il ne soit trop tard. Celles, plus jeunes, de 30 à 49 ans, doivent consulter pour éviter ou intervenir à temps contre le cancer du col de l’utérus. Des services dont les femmes peuvent profiter "gratuitement dans les centres de santé", précise le ministère. Et de préciser que les consultations doivent se faire une fois chaque deux ans pour ce qui est du cancer du sein, et une fois toutes les trois années pour celui du col de l’utérus.

Au volet de la prise en charge des cancéreux au Maroc, le ministère annonce que plus de 200.000 malades en bénéficient chaque année. Plus d’un million de femmes ont eu droit à une mammographie, soit 32% des femmes ciblées (entre 40 et 70 ans). Le diagnostic précoce a permis, ajoute le communiqué, de déceler plus de 1.200 cas de cancer du sein en 2016. "La grande majorité de ces opérations sont prise en charge par le moyen de l’assurance maladie de base ou le régime d’assistance médicale Ramed", précise le ministère de la Santé.

La lutte contre le cancer a enregistré une amélioration, selon le ministère de la Santé estimant que son partenariat avec la Fondation Lalla Salma- Prévention et Traitement des Cancers (FLS) en est l’origine. Infrastructures, formation, soins palliatifs, ce partenariat a permis, entre autres, la construction et l’équipement de 30 centre de référence pour le diagnostic précoce du cancer et de 9 centres régionaux du traitement du cancer dans plusieurs villes.

Ce partenariat a également ouvert l’accès au traitement aux malades n’ayant pas la possibilité de s’en acquitter et augmenté le budget réservé aux médicaments passé de 11 millions de dirhams en 2009 à 300 millions de dirhams actuellement.

LIRE AUSSI: