Un militant de la cause des disparus condamné à 5 ans de prison pour "apologie du terrorisme"

Publication: Mis à jour:
RAFIK BELAMRANIA
DR
Imprimer

Rafik Belamrania, co-fondateur de l’association de proches des disparus Mech’al à Jijel, a été condamné à 5 ans de prison pour "apologie du terrorisme”, a affirmé à l’AFP son avocat Mustapha Bouchachi.

L’avocat de Rafik Belamrania affirme que ce dernier avait été arrêté en février et détenu pour avoir diffusé des images sur sa page Facebook qui sont considérées comme de “l’apologie du terrorisme”, ce que le militant nie avoir fait et avance plutôt que son compte Facebook avait été piraté.

Me Bouchachi regrette qu’il n’y ait pas eu une “expertise du compte Facebook” de Rafik Belamrania et explique que les images et commentaires incriminés sont les photos de personnes qui avaient été auparavant poursuivies pour apologie du terrorisme et qui ont été acquittées accompagnées du commentaire “le système politique corrompu”. L’avocat cite également les photos de “deux soldats assassinés” avec le commentaire “soldats d'un système corrompu”.

Le jugement a été prononcé par le tribunal de Jijel le 15 novembre et la défense a fait appel.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.