En marge de l'enterrement d'Azzedine Alaïa: "Il a levé haut le drapeau tunisien" affirme le conseiller du président de la République Noureddine Ben Ticha

Publication: Mis à jour:
NOUREDDINE BEN TICHA
Facebook/Nourredine Ben Ticha
Imprimer

En marge de l'enterrement de couturier tunisien Azzedine Alaïa à Sidi Bou Saïd, le conseiller du président de la République, Noureddine Ben Ticha a exprimé son émotion face au décès du designer sur les ondes de la chaine Nessma Tv qui diffuse en direct la cérémonie.

"Il a levé haut le drapeau tunisien (...) Aujourd'hui, c'est une lettre aux jeunes qui ont la possibilité de réussir et de porter haut l'étendard tunisien et d'écrire en gras leur nom partout dans le monde comme Azzedine Alaïa" a-t-il affirmé.

Pour lui,"quand on dit Azzedine Alaïa, on dit Tunisie. Aujourd'hui la présence du Président de la République est un hommage à titre posthume et montre que la Tunisie se rappelle tout le temps de ces enfants qui portent fièrement et hautement son drapeau" ajoutant que "l'impossible n'est pas tunisien".

Interrogé sur l'absence de reconnaissance par l'État tunisien du travail d'Azzedine Alaïa de son vivant, Noureddine Ben Ticha a affirmé: "Mieux vaut tard que jamais. La ministre du Tourisme et de la Culture, ont toujours été en contact avec Azzedine Alaïa sur différents projets. Le plus important est l'homme qui lui est rendu, vivant ou mort. L'essentiel est que la Tunisie n'oublie pas ses enfants" a-t-il conclu.

Le couturier franco-tunisien Azzedine Alaïa est décédé samedi à l'âge de 77 ans.

Originaire de Tunis, Azzedine Alaïa est un des designers les plus respectés dans le monde la mode. Connu pour son approche honnête, Alaïa a pris l'habitude de présenter ses créations au moment de son choix, et non en se soumettant à l'agenda de l'industrie de la mode.

Après avoir étudié la sculpture à l'Ecole des Beaux-Arts de Tunis, Azzedine Alaïa s'est rendu à Paris, où il a travaillé pour les plus grands couturier, comme Christian Dior, Guy Laroche et Thierry Mugler. Dans les années 80, Alaïa décide de créer sa propre marque et popularise la robe qui moule la silhouette. Après plusieurs années où il se fait discret, Alaïa rachète la ligne de prêt-à-porter de Prada. Ses créations sont aujourd’hui portées par les plus grandes stars internationales.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.