Début du vote dans les bureaux itinérants sillonnant les zones éparses et nomades

Publication: Mis à jour:
NOMADS ALGERIA
A caravan of Tuareg nomads travels north through a remote region of southern Niger July 4, 2005. Nomadic Tuaregs are an ethnic minority who roam across the Sahel countries south of the Sahara, including Mali, Niger, Algeria, Mauritania and Burkina Faso. REUTERS/Finbarr O'Reilly FOR/KI | Finbarr O'Reilly / Reuters
Imprimer

Les opérations de vote ont commencé lundi dans les bureaux itinérants désignés par l’administration pour aller à la rencontre des électeurs vivant en zones éparses dans le grand Sud et leur permettre de choisir leurs représentants aux Assemblées locales, ont constaté des journalistes de l’APS.

Pour certaines régions où le scrutin est avancé réglementairement de 72 heures, notamment dans les wilayas de Ouargla, Bechar, Illizi, Tamanrasset et Tindouf, le dispositif électoral était en place dès 07h30 pour accueillir les premiers électeurs et électrices portés sur leurs listes appelés à renouveler les membres des Assemblées populaires communales (APC) et de wilaya (APW).

Deux bureaux itinérants commencent à accueillir leurs premiers électeurs dans les zones de Raoud El-Baguel et Berkayez dans la daira frontalière d’El-Borma (Ouargla), totalisant 776 inscrits sur leurs listes, à savoir 314 femmes et 462 hommes, appelés à accomplir leur devoir électoral, selon les données de la Direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya d’Ouargla.

Deux autres (2) bureaux mixtes, où sont inscrits 1.659 électrices et électeurs, sont ouverts pour permettre aux électeurs de choisir leurs représentants à l’Assemblée populaire communale (APC) de Béni-Ounif parmi les onze (11) listes de candidats en lice et onze (11) autres listes de candidats pour l’Assemblée populaire de wilaya (APW),des formations politiques en lice à ces élections.

Dans la wilaya de Tindouf (extrême sud-ouest), ce sont 10 bureaux itinérants qui sont déployés pour recevoir les bulletins de leurs 9.519 électeurs et électrices portés sur leurs listes, dont 3.776 électeurs à travers les zones éparses de la commune d’Oum-Laâssel, et 5.743 autres à travers celles de la commune de Tindouf.

Autant de bureaux itinérants (10) ont été prévus par l’administration pour aller à la rencontre des populations nomades et rurales à travers le vaste territoire de la wilaya d’Illizi à l’extrême Sud-est du pays, et donner l’occasion aux 4.688 électeurs et électrices portés sur leur listes de se prononcer sur leurs futures représentants aux Assemblées populaires communales et de wilaya.

A l’extrême Sud du pays, Tamanrasset, le vote a débuté lundi, soit avancé de 72 heures réglementairement, dans 21 bureaux itinérants désignés pour couvrir les zones éparses des communes de Tamanrasset, In-M’guel, Tazrouk, Idelès, Abalessa et Tin-Zouatine et recueillir les bulletins de vote des 16.772 électeurs inscrits sur leurs listes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.