Mugabe évincé du parti au pouvoir, et sera destitué s'il ne démissionne pas d'ici lundi

Publication: Mis à jour:
MUGABE
President Robert Mugabe gestures as he addresses a rally in Harare, Zimbabwe, November 8, 2017. REUTERS/Philimon Bulawayo | Philimon Bulawayo / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - Le chef de l'Etat zimbabwéen Robert Mugabe a été démis ce dimanche 19 novembre de ses fonctions à la tête de son parti et sera remplacé par son ancien vice-président limogé, Emmerson Mnangagwa, a déclaré à l'AFP un membre de la Zanu-PF au pouvoir depuis 1980.

"Une résolution a été adoptée pour démettre le président et le remplacer par Mnangagwa", a déclaré cette source, sous couvert d'anonymat, à l'issue d'une réunion de la direction de la Zanu-PF consacrée à la prise de contrôle du pays par l'armée.

Le parti a par ailleurs annoncé que Robert Mugabe serait destitué s'il ne démissionnait pas d'ici le lundi 20 novembre, et a aussi exclu la première dame Grace Mugabe.

Emmerson Mnangagwa sera le candidat du parti au pouvoir à l'élection présidentielle de 2018 à la place de Robert Mugabe, a aussi annoncé un porte-parole de la formation.

"Le camarade Emmerson Mnangagwa a été élu président et premier secrétaire de la Zanu-PF (...) et désigné candidat du parti présidentiel pour les élections générales de 2018", a déclaré Simon Khaya Moyo, à l'issue d'une réunion d'urgence de la Zanu-PF consacrée à la crise ouverte par le coup de force militaire dans le pays.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.