Au Zimbabwe, l'armée et les manifestants dansent pour demander le départ de Mugabe

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Alors que l'avenir du pays est incertain, des milliers de personnes ont défilé ce samedi 18 novembre au Zimbabwe, et notamment dans la capitale Harare, afin de réclamer le départ du président Robert Mugabe, 93 ans. Les manifestants se sont dirigés vers le palais présidentiel, où ils ont été contenus par l'armée, qui souhaite que le chef de l'état démissionne de son propre chef et de manière pacifique.

Dans les rues de Harare, les militaires ont été chaudement accueillis par les manifestants, qui les ont acclamés, et avec qui ils ont parfois esquissé quelques pas de danse côte à côte, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

Dans la nuit de mardi à mercredi 15 novembre, le pays a basculé dans une crise politique après que les militaires ont pris le pouvoir de force, en soutien à Emmerson Mnangagwa, le vice-président limogé la semaine dernière par le chef de l'Etat. Les Zimbabwéens protestent également contre la femme du président, Grace Mugabe, qui cristallise les critiques.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.