Le Pentagone partage (accidentellement) un message hostile à Donald Trump

Publication: Mis à jour:
DONALD TRUMP
AOL
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Quand on gère une page suivie par plus de cinq millions de personnes, la moindre gaffe ne passe pas inaperçue. Vendredi 17 novembre, le compte Twitter du Pentagone a retweeté un message... demandant la démission du commander in chief Donald Trump.

Le message, rapidement supprimé de la page du département américain de la Défense appelait également Roy Moore et Al Franken -accusés de harcèlement sexuel- à se retirer de leurs fonctions, comme vous pouvez le voir sur la capture d'écran ci-dessous.

"La solution est simple. Ray Moore: quitte la campagne électorale. Al Franken : quitte le Congrès. Donald Trump: démissionne de la présidence. Parti républicain: arrêtez de faire du harcèlement sexuel une question de parti. C'est un crime comme votre hypocrisie", lance ainsi cet activiste anti-Trump.

Alors, comment ce message hostile au président américain a-t-il pu se retrouver sur le fil Twitter du Pentagone? "Une personne autorisée à gérer le compte officiel du Département de la Défense a retweeté par erreur un contenu qui ne reflète pas la position du Pentagone. Elle a pris conscience de cette erreur et l'a rapidement supprimée", a expliqué Dana White, la porte-parole du département américain de la Défense.