Banques, boutiques de luxe et ambassade saoudienne vandalisées en marge d'une "marche sur l'Elysée"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

POLITIQUE - Le Front social, coordination de sections syndicales, a organisé une "marche sur l'Élysée" ce samedi 18 novembre, afin de protester contre "la politique anti-sociale" d'Emmanuel Macron. Elle a rassemblé 3000 personnes selon les organisateurs, 1800 selon la police. Les manifestants sont partis de la place du Maréchal Juin, dans le 17e arrondissement, et ont rallié la place du Pérou, à quelque 500m du palais présidentiel.

Ils dénonçaient principalement la baisse des emplois aidés ainsi que les réformes du Code du travail et de l'ISF. En début de manifestation, Romain Altmann d'Info-com CGT avait annoncé la couleur: "On va dire au président des riches ce qu'on pense de tous les dégâts qu'il est en train de provoquer en France".

Quelques dizaines de casseurs se sont invités et ont causé quelques dégradations en marge de la manifestation, principalement sur des banques et des boutiques de luxe. Ils ont aussi vandalisé l'ambassade d'Arabie Saoudite, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d'article.

Le Front social va inviter l'ensemble des syndicats, partis et associations opposées au gouvernement, pour convenir "d'une date, d'un lieu" unique pour rassembler les mécontentements. Il faut "que ce soit le début d'une bagarre prolongée", celle de la "grève générale interprofessionnelle", a plaidé Gaël Quirante de Sud-PTT. "On peut gagner et on va gagner!", a-t-il affirmé en fin de manifestation.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.