L'Algérie a connu une "baisse constante" du nombre de morts dans des actes terroristes

Publication: Mis à jour:
ALGERIA
La Grande Poste d’Alger est un édifice de style néo-mauresque, (ou, plus précisément, du style appelé 'arabisance') construit à Alger en 1910 par les architectes Voinot et Toudoire. | Habib_Boucetta via Getty Images
Imprimer

L'Algérie a amélioré en 2016 aussi son classement dans l'Indice du terrorisme mondial (GTI) élaboré par Institute for Economics and Peace (Institut pour l'économie et la paix, IEP). L’Algérie s'est hissé donc à la 49ème place sur 163 pays. Le IEP a noté qu'elle fait partie des rares pays qui connaissent une "baisse constante" du nombre de morts dans des actes terroristes depuis 2002.

Dans son rapport de l'année dernière, l'IEP avait déjà souligné que le terrorisme a nettement reculé en Algérie qui est sortie de la zone dangereuse alors qu'il a relevé que 2016 a été la plus meurtrière pour les pays développés depuis 1988, en excluant l’attentat aux Etats-Unis du 11 septembre 2001.

"L'Algérie a connu une diminution de l'activité terroriste en grande partie grâce aux efforts déployés par les services de sécurité", indique le document ajoutant que les attentats terroristes en Algérie ont, également, "considérablement diminué" en 2016, passant de 55 en 2007 à seulement une attaque.

On relève aussi que 2016 relève que le nombre des personnes tuées dans des actes terroristes a "significativement" reculé dans quatre des cinq pays les plus touchés, à savoir la Syrie, le Pakistan, l'Afghanistan et le Nigeria.

Le GTI indique qu’à l’échelle mondiale, le nombre des personnes tuées dans des attentats terroristes a baissé en 2016, mais davantage de pays ont été touchés.

Au total, 25 673 personnes sont mortes dans des attentats terroristes en 2016 dans 77 pays en 2016 contre 65 en 2015, souligne le rapport.

Le rapport annuel sur le terrorisme dans le monde est réalisé depuis cinq ans par le Centre de recherche australien Institute for Economics and Peace qui se base sur les données rapportées par le Centre de recherche sur le terrorisme de l'université américaine de Maryland.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...