Installation du comité de soutien à Hadda Hazem

Publication: Mis à jour:
A
Loundja Lynda/fb
Imprimer

Plusieurs journalistes et représentants de la société civile se sont rassemblés aujourd’hui 18 novembre à la maison de la presse Tahar Djaout, pour l’installation du comité de soutien à Hadda Hazem, directrice de publication du journal El Fajr qui observe une grève de la faim depuis le 14 novembre pour dénoncer les pressions que subit son journal.

Présente ce matin au siège de son journal, affaibli, Hadda Hazem persiste à continuer son "combat". Elle entame aujourd’hui son 6e jour de grève malgré les mises en garde de son médecin traitant.

a

Son fils qui était sur les lieux ce matin, affirme que l’état de santé de sa mère se détériore de jour en jour. Il se dit "inquiet" pour sa mère et qu’il devrait trouver une autre "alternative" à cette situation.

Les journalistes présents à ce rassemblement ont tenu une réunion afin de décider des actions qui vont être entreprises dans les jours à venir en soutien à leur consœur. Au cours de cette réunion ils ont dénoncé, entre autres l’"utilisation de la publicité comme moyens de pression sur la liberté d’expression".

La première action du comité de soutien est de diffuser aujourd’hui un communiqué annonçant l’installation du comité et ses revendications.

Dans ce communiqué, il est indiqué que Le comité de soutien revendique une intervention du ministre de la communication afin de trouver une issue urgente à cette action. A cet effet, une délégation se rendra au ministère de la communication ce dimanche 19 novembre à 14 heures afin de rendre compte de la gravité de la situation.

Le comité de soutien appelle, également, l’ensemble des médias, leurs directions et collectifs, à se mobiliser pour obtenir la levée du monopole sur la publicité publique. Ce monopole au nom de la collectivité nationale, combiné à la pression exercée sur les annonceurs privés, permet au pouvoir politique de mettre au pas et d’étouffer les médias.

Il interpelle, aussi, l’opinion publique nationale et l’ensemble de la profession à un rassemblement afin d’exprimer son soutien à Al Fajr et à sa directrice en grève de la faim, et de faire sienne la revendication à l’indépendance et à la dignité de la presse. Le rassemblement aura lieu le lundi 21 novembre 2017 à 11h 30 à la maison de la presse Tahar Djaout.

"L’heure est critique. La presse algérienne connaît une crise sans précédent sous le chantage politique aggravée par les mutations économiques. La grève de la faim de Hadda Hazem interpelle l’ensemble des acteurs de la presse algérienne. Elle est l’occasion d’un vrai débat national sur le modèle de son avenir. Le comité de soutien exprime sa détermination à saisir, ce moment pour préserver Al Fajr et engager un dialogue citoyen pour un nouveau modèle de l’édition de presse assurant à la société son droit constitutionnel à l’information", peut-on lire encore sur le communiqué.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.