Le youtubeur Anes Tina attaque sévèrement le pouvoir dans sa vidéo "Rani Za3fan"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le youtubeur Anes Tina "maysotich"lors des prochaines élections locales et fait savoir pourquoi dans sa nouvelle vidéo "Rani Za3fan". Le podcast, qui totalise plus de 800.000 vues depuis sa publication sur Youtube, critique sévèrement le pouvoir et la conjoncture algérienne en évoquant plusieurs sujets, dont la loi de Finances 2018, la détention de praticiens de la santé pour le décès d'une parturiente à Djelfa ou le phénomène de l'immigration clandestine.

Cette vidéo rappelle le podcast "Mansotich" du youtubeur Chemseddine Amrani, alias "Dz Joker", diffusé la veille des élections législatives du 4 mai 2017. La vidéo, qui expliquait pourquoi des Algériens "ne feraient pas entendre leurs voix", avait suscité un tollé, tant chez les internautes sur les réseaux sociaux, chez les candidats lors de cette campagne ou les responsables, chefs de partis et ministres.

Cette fois-ci, Anes Tina exprime sa colère et dit pourquoi, la veille des élections locales, "rahou za3fan".

Dans sa vidéo, il a d'abord critiqué la défaillance du secteur de la Santé. Il a dénoncé "ceux" qui partent "à l'étranger se soigner pour une grippe" ou ceux qui condamnent à de la prison des praticiens de la Santé pour le décès d'une parturiente dans la wilaya de Djelfa.

Après avoir évoqué la situation économique, l"'injustice" et le "mépris" du pouvoir vis-à-vis des "zawaliya", il pointe du doigt la responsabilité des autorités, dont "les fils ont la double nationalité", dans le phénomène de l'immigration clandestine.

Ce podcast, "une campagne de zawalia" pour contrer la campagne électorale selon ses dires, s'adresse ensuite aux hommes du pouvoir. Anes Tina leur demande de "prendre les 1000 milliards de Da" mais "de ne surtout pas priver les Algériens de l'espoir".

La vidéo a été baptisée "Rani Za3fan" en référence à un SDF qui demandait aux passants algérois "s'ils étaient en colère", à la suite de quoi il leur demandait "1000 francs". Elle totalisait presque un million en même pas 24H. Sur Facebook, le post atteint presque 70.000 likes, 5000 partages et 5500 commentaires.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.