Tunisie: L'âge de départ à la retraite sera porté à 62 ans à partir de 2020

Publication: Mis à jour:
OLD PERSON TUNISIA
Philippe Lissac /GODONG via Getty Images
Imprimer

“Le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) ont convenu de porter l’âge de la retraite à 62 dans le secteur public à partir de 2020 avec la possibilité de départ à la retraite à l’âge de 65 pour ceux qui le désirent”, a souligné Kamel Maddour, directeur général de la sécurité sociale au ministère des affaires sociales.

Le responsable a indiqué que l’accord porte sur l’augmentation de l’âge de la retraite à deux ans de façon obligatoire et progressive et la possibilité de proroger l’âge de départ à la retraite de 62 à 65 ans pour ceux qui le désirent.

D’après la même source, ceux qui auront 60 ans en 2019 partiront à la retraite après une année tandis que ceux qui auront 60 ans en 2020 partiront à la retraite après deux ans et ont le droit de continuer à travailler, un an, deux ou trois ans supplémentaires pour atteindre 65 ans et ce, en présentant une demande à l’employeur.

Kamel Maddour a précisé que l’augmentation de deux ans obligatoires de l’âge de la retraite sera appliquée sur tous les corps de métier dans le secteur public.

“Ainsi si l’âge de la retraite pour certaines activités est fixé à 40, 55 ou 57 ans (douane, armée, agents de sécurité), il sera porté à 42, 57 ou 59 ans avec la possibilité de poursuivre le travail trois ans supplémentaires pour ceux qui le désirent”, a-t-il expliqué.

Selon le responsable, un accord sera signé dans les prochains jours entre le gouvernement et l’UGTT à ce sujet.

Cette mesure sera, en effet, une solution pour combler le large déficit des caisses sociales.

Selon le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, d'autres mesures seraient prises dont notamment la diversification des sources de financement, l'augmentation de la contribution et la généralisation de la couverture sociale. L'augmentation, à partir de 2018, des cotisations à raison de 2% pour l'employeur (l'Etat) et 1% pour le salarié (agent public) est l'une des solutions envisageables pour résoudre ce problème de déficit des caisses sociales.

LIRE AUSSI: Retraite anticipée: 4 mille demandes déposées

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.