L'incroyable course de cette ambulance a tenu les Indiens en haleine le long des routes

Publication: Mis à jour:
INDE
TWITTER
Imprimer

INTERNATIONAL - C'est le genre d'histoire qui fait du bien. Dans l'État de Kelara en Inde, un ambulancier a conduit pendant près de 7 heures pour sauver la vie d'un bébé d'un mois qui devait se faire opérer en urgence du cœur.

Accompagné d'une escorte policière, Thameem a conduit dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 novembre entre Cannanore et Thiruvananthapuram, deux villes séparées par plus de 510 km. Habituellement, le trajet prend au moins 12h.

L'ambulance a quitté Cannonore à 20h23 et est arrivée à 3h23 à Thiruvananthapuram, raconte India Today. Le convoi a suivi la côte de la mer d'Arabie pour arriver à destination, comme on peut le voir ci-dessous.

L'enfant, Fathima Labia, tout juste âgée de 31 jours, devait subir une opération du cœur pour une insuffisance cardiaque décelée plus tôt dans la semaine. L'aéroport le plus proche de l'hôpital où elle était soignée se situait à trois heures de route. Affréter et préparer un hélicoptère pour la transporter aurait été encore plus long. La route était donc la seule solution pour sauver la fillette.

En plus de la police, qui a déployé une équipe pour préparer la route, réguler la circulation et accompagner le convoi, des membres de l'association caritative Child Protection Team Kerala sont venus prêter main forte aux forces de l'ordre.

L'ambulance était régulièrement géocalisée par l'association et l'aventure de Thameem s'est très vite répandue sur les réseaux sociaux. Tant et si bien que les curieux s'amassaient au bord de la route pour voir le convoi passer et saluaient les véhicules. Les Indiens suivaient le parcours de l'ambulance et des voitures de police et libéraient les voies afin que le trajet se fasse dans les meilleures conditions possibles.

"La police contrôle le trafic des véhicules au croisement de Thrissur pour l'arrivée de l'ambulance et des jeeps de la police"

Toujours d'après les médias indiens, l'ambulance ne s'est arrêtée d'une seule fois pour faire le plein, vers 23 heures. Finalement, après 7 heures de route, Fathima Labia a pu être prise en charge par le personnel de l'hôpital de Thiruvananthapuram.
Cependant, son état reste critique. Thammem quant à lui, a avoué que ce trajet exceptionnel n'aurait pas pu être possible sans l'aide des forces de police et de toute l'organisation que cette course a engendré.

LIRE AUSSI: