L'artiste Meriem Bennani détourne "Let Go" de Saad Lamjarred

Publication: Mis à jour:
CAPTURE
Youtube/Meriem Bennani
Imprimer

DÉTOURNEMENT - L'affaire Saad Lamjarred n'en finit plus de faire l'actualité. Un an après l'arrestation du chanteur à la suite d’une plainte pour "agression sexuelle avec violence", l'affaire a pris un nouveau tournant avec une vidéo partagée dimanche dernier par sa victime présumée, Laura Prioul, et par la Une controversée du magazine VH publiée cette semaine.

Au lendemain de la publication de cette interview dans laquelle le chanteur accusé évoque son incarcération, l'artiste multimédia marocaine Meriem Bennani a publié sur Youtube une parodie à charge du tube du chanteur de "Let Go".

Dans ce court clip, rebaptisé "Let Go of me" (lâche-moi), on peut entendre quelques extraits ralentis de la chanson, mais ce sont surtout les images qui sont frappantes puisque l'artiste propose un montage montrant le chanteur derrière les barreaux, consommant de la cocaïne, et montrant une jeune femme criant et courant après avoir réalisé que Saad Lamjarred avait quitté sa cellule:

"J'avais envie de faire un détournement de l'un de ses clips depuis l'année dernière", raconte la vidéaste au HuffPost Maroc. Meriem Bennani nous explique que ce sont les réactions de certains fans du chanteur qui l'ont poussée à réaliser cette vidéo. "Ce qui m'a réellement fait réagir, c'est le rôle des fans, les menaces de mort à Laura Prioul et l'idée que sans même être mêlée directement à cette affaire, j'ai eu un peu peur d'exprimer mon opinion. Quand j'ai réalisé que j'avais peur, je me suis dit qu'il était crucial de réagir", dit-elle.

Pour l'artiste, qui dit ne pas être une grande fan du chanteur ("son clip pour 'Let Go' est -soyons honnêtes- une copie du clip de Drake pour 'Hotline Bling'", lâche-t-elle), Saad Lamjarred est "un symbole d'injustice et d'inégalité". "Ce qui m'intéresse, ce n'est pas de l'accuser de quoi que ce soit sans preuve, mais de détourner sa puissance et son présumé sex appeal (le plus grand mystère du 21e siècle) afin de le soumettre à la vulnérabilité du commun des mortels en l'espace de quelques secondes", dit-elle pour expliquer sa démarche.

Et si le détournement ne risque pas de plaire aux fans du chanteur, c'est un souci dont ne préoccupe pas vraiment Meriem Bennani. "L'opinion de ses fans ne m'intéresse absolument pas", assène-t-elle.

De nombreuses vidéos ont parodié le clip à succès de Saad Lamjarred, qui cumule plus de 94 millions de vues sur YouTube. Parmi ces vidéos, celle de la youtubeuse Lina Bikiche avait été bloquée sur YouTube en août dernier "pour une question de droits d'auteur", avant d'être repartagée sur d'autres réseaux sociaux.

Arrêté le 26 octobre 2016 au petit matin, Saad Lamjarred a passé près de six mois dans la prison de Fleury-Merogis, en banlieue parisienne. Il est sorti le 13 avril, placé en liberté sous surveillance électronique. En octobre 2017, le bracelet électronique du chanteur a été retiré mais il a toujours interdiction de quitter le territoire français, en attendant la fin de l'instruction et le début du procès.

LIRE AUSSI: