Hirak: Le CNDH n'assurera plus le transport des familles des détenus

Publication: Mis à jour:
HIRAK
HuffPost Maroc
Imprimer

CNDH - Une décision prise hier. Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a informé les représentants des familles des détenus du Hirak qu’il n’assura plus leur transport d’Al Hoceima à la prison de Oukacha à Casablanca. Un service qu’il assurait auprès d’elles pour leur faciliter le déplacement pour les visites hebdomadaires des détenus.

Dans sa lettre adressée aux deux représentants des familles Farid El Hamdioui et Mohamed Ahamjik, le CNDH explique sa décision. Il indique dans celle-ci que "contrairement à l’accord pris avec les familles au cours de plusieurs rencontres, dans le but de faciliter les conditions de leur visite aux détenus (…) dont la mise à leur disposition par le CNDH d’un bus destiné aux proches et plus précisément aux familles nécessiteuses, le comité local du CNDH à Al Hoceima n’a pas reçu de liste dans les délais fixés".

Le CNDH se justifie aussi par le fait que ce transport est utilisé par "des personnes qui ne sont pas concernées par la visite et n’ont aucun lien de parenté avec les détenus".

Il s’avère, selon le CNDH, que plusieurs remarques ont été faites dans ce sens par des "responsables qui assurent le suivi du dossier". Les deux représentants ont aussi été invités à une réunion au siège du CNDH le mardi 21 novembre dont l’ordre du jour sera consacré à ce problème.

Le HuffPost Maroc a essayé de prendre contact avec Mohamed Ahmajik pour l’interpeller sur le sujet, mais il est resté injoignable.

LIRE AUSSI: