Les États-Unis et le Maroc lancent une initiative pour combattre le terrorisme à la racine

Publication: Mis à jour:
BCIJ
Les Etats-Unis et le Maroc lancent une initiative pour combattre le terrorisme à la racine | Stringer . / Reuters
Imprimer

TERRORISME - Les États-Unis et le Maroc viennent de lancer une initiative pour lutter contre le terrorisme au niveau local. Selon un communiqué de presse du département d'Etat américain, les deux pays ont lancé, jeudi 16 novembre à Malte, cette initiative qui a rassemblé plus de 70 représentants gouvernementaux, agents d'application de la loi, universitaires et représentants non gouvernementaux de 25 pays.

Ces derniers ont discuté "des tendances et des problèmes associés au terrorisme d'origine locale" et mis en évidence "les outils et les programmes disponibles pour faire face à cette menace".

Lancée sous les auspices du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF), en partenariat avec l'Institut international pour la justice et l'État de droit, cette initiative vise à faire face à la menace grandissante des extrémistes violents, inspirés par ou liés à Daech, et à trouver les moyens de s'attaquer à ces problèmes de manière coordonnée.

"La menace terroriste locale grandit"

"L'utilisation prolifique des médias sociaux par Daech a étendu sa portée dans le monde entier, permettant au groupe de diriger ou d'inspirer des adhérents, y compris ceux qui n'ont jamais mis les pieds dans une zone de conflit, poussés à commettre des actes terroristes dans leur propre pays", indique le département d'Etat américain.

"La menace terroriste locale grandit alors que Daech tente de compenser la perte de contrôle de son territoire en Irak et en Syrie en encourageant et en dirigeant des attaques ailleurs, notamment en mobilisant les combattants terroristes étrangers qui quittent la zone de conflit", poursuit la même source, citant les récents attentats à Barcelone, New York ou Manchester pour montrer "qu'aucun pays n'est à l'abri de ces attaques terroristes".

Les participants à la rencontre organisée par les Etats-Unis et le Maroc ont ainsi passé en revue les moyens d'améliorer le partage de l'information, au sein des gouvernements et entre les gouvernements, et ont examiné les programmes de prévention et d'intervention.

"Bonnes pratiques"

"Cette initiative se traduira par de bonnes pratiques non contraignantes pour les décideurs et responsables qui mettront en évidence des approches globales et intégrées pour prévenir et détecter les terroristes locaux", conclut le communiqué.

L'initiative vise notamment à comprendre les facteurs qui poussent les individus à se radicaliser, à savoir comme identifier ces individus, à mettre en évidence les différences dans le processus de radicalisation et à promouvoir les interventions pour dissuader ou empêcher les individus de se radicaliser.

L'idée de lancer cette initiative avait été évoquée le 20 septembre dernier lors de la tenue à New York du Forum mondial contre le terrorisme, co-dirigé par le Maroc et les Pays-Bas.

LIRE AUSSI: