Présentation d'un ouvrage de référence sur l'Algérie à Washington

Publication: Mis à jour:
3F7F76AE21772935A745ED008F7D6981_M
DR
Imprimer

Le Think Tank américain, Center for Transatlantic Relations, affilié à l’université John Hopkins, a présenté mercredi soir un livre de référence sur l'Algérie à paraître en janvier prochain, intitulé "l’Algérie et les relations transatlantiques", rapporte l'APS.

Cet ouvrage aux multiples dimensions historique, économique et sociale a été présenté lors d'un forum économique organisé par ce Think Tank en présence notamment de Madjid Bouguerra, ambassadeur d'Algérie à Washington, de Ali Haddad président du Forum des chefs d'entreprises (FCE) et de Jeremy Berndt, directeur adjoint du Bureau du Proche-Orient du département d'Etat.

L'ouvrage élaboré par Center for Transatlantic relations sortira de presse de Brookings Institution, un autre Think Washingtonien, en janvier prochain, a indiqué Samy Boukaila, chercheur associé à ce centre d'étude.

Le livre "sera un document de référence pour tous ceux qui s'intéressent à notre pays, à son histoire, à son évolution et à ses progrès", a indiqué Ali Haddad lors du débat qui a suivi la présentation de ce livre, expliquant que "son élaboration fait partie des initiatives que le FCE encourage afin de faire connaître aux Etats-Unis l’énorme potentiel de l'Algérie".

L'ouvrage qui retrace les nombreuses épreuves que le pays a traversé avec beaucoup de résilience et de force revient sur "les efforts qu'a déployés le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, pour faire de l'Algérie un pays émergent, sécurisé et stable ", a relevé le président du FCE.

"Sa préface relève, à juste titre, son statut de leader naturel et pilier de la stabilité dans la région", a-t-il déclaré.
Au delà de sa valeur éditoriale, l'ouvrage fournit un aperçu détaillé sur la transition économique de l'Algérie et permet aussi aux lecteurs d'apprécier certains indicateurs économiques concernant les relations commerciales entre l'Algérie et les Etats-Unis.

M. Haddad a relevé, à ce propos, que les relations entre les deux pays remontent loin dans l'histoire et plus exactement au 5 septembre 1795 avec la signature de leur traité d'amitié et de paix.

Le patron de l’ETRHB a tenu, à cette occasion, à rendre hommage au soutien apporté par le défunt président John Fitzgerald Kennedy à l'indépendance de l'Algérie, en rappelant, par ailleurs, la médiation algérienne qui a abouti à la libération des otages américains à Téheran en1981.

"La publication du livre arrive à point nommé. Nos relations avec l'Algérie se sont renforcées et devenues plus diversifiées qu'avant ", a déclaré de son côté Jeremy Berndt.

Le responsable américain a indiqué que les Etats Unis "valorisaient" leur partenariat avec l'Algérie dans les différents domaines sécuritaire, économique, scientifique et commercial.

Jeremy Berndt a ajouté que les discussions engagées depuis 2001 entre les deux pays dans le cadre de l'accord cadre sur le Commerce et l'investissement (Tifa) ont permis d'examiner les moyens de promouvoir cette coopération, relevant que "les Etats-Unis s'engageaient à travailler avec l'Algérie" et à l'accompagner dans le processus de diversification de son économie.
A la clôture de ce forum de trois jours, le Think Tank américain a primé huit responsables politiques et économiques pour leurs réalisations exceptionnelles dans la promotion des relations transatlantiques.

Pour l’Algérie, le prix a été décerné au PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould kaddour, lors d'une cérémonie organisée à l’Université John Hopkins et à laquelle a pris part le sénateur du Mississipi, Roger Wicker.

Parmi les lauréats de ce prix, figurent le Premier ministre de Macédoine, Zoran Zaev, le sénateur démocrate, Chris Murphy et le congressman républicain, Jeff Fortenberry.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.