Parler seul est une bonne chose!

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Souvent attribué à la folie, le fait de parler seul serait au contraire une chose plutôt positive!

C'est prouvé: plusieurs études ont, en effet, démontré les avantages de l'expression orale envers soi-même. Grâce à elles, vous ne verrez plus cette habitude sous le même angle…

Un réflex naturel

Parler seul est un réflex parfaitement naturel. Le magazine Psychologies rappelle d'ailleurs que les enfants ont tendance à s'adonner particulièrement à cette pratique dans le but de se s'encourager, se réconforter ou se réprimander.

Le psychiatre Dominique Delmas explique que c'est seulement "au moment de la préadolescence, quand les règles sociales sont intégrées" que l'enfant cesse, comprenant que "cela ne se fait pas" et qu'il peut parfois faire l'objet de moqueries. Autrement dit nous avons été conditionnés socialement à proscrire cette pratique.

Prendre du recul sur une situation

Pour Ethan Kross professeur de psychologie à l'université du Michigan, le langage est utile dans le sens où il permet de "gagner de la distance sur nos propre expériences". Ajoutant que "nous sommes en mesure de penser de façon plus claire lorsque nous sommes à une certaine distance".

Pour illustrer cette idée, le professeur prend exemple sur le fait que nous nous engageons plus facilement à trouver des solutions concrètes pour résoudre les problèmes de nos proches, donc de personnes extérieures, principalement par ce que nous sommes pas "coincés dans ces problèmes". La distance de ces problèmes nous permet d'y penser de façon plus claire.

Un moyen pour retrouver plus facilement quelque chose ou quelqu'un

Ce n'est pas tout, des expériences ont également démontré que le fait de parler à voix haute permettait de trouver un objet perdu plus facilement.

"Entendre le mot 'chaise', au lieu de simplement y penser peut temporairement faire du système visuel un meilleur 'détecteur de chaise' ", explique un extrait de l'étude sur "les discours auto-dirigés affectent la performance de recherche visuelle" menée par Gary Lupyan et Daniel Swingley dans le Quaterly Journal of Experimental Psychology.

Le rapport de l'étude précise que la recherche est particulièrement facilitée par l'expression à haute voix lorsque qu'il y a "une association forte entre l'appellation et la cible visuelle".

Un encouragement efficace

Une autre étude publiée dans Procedia – Social Behavioral Sciences a également analysé les effets des discours à soi-même sur des sujets, jouant au basketball cette fois. Elle a révélé que les joueurs de basket étaient plus efficaces en terme de rapidité lorsqu'ils se motivaient eux-mêmes à voix haute.

Selon la psychologue et psychopraticienne Laurie Hawkes, le fait de parler seul "revient à s'accompagner soi-même", elle ajoute que "nous nous parlons tout haut quand notre action nécessite de la vigilance, de la précision.".

On peut en déduire qu'en se parlant à seul, nous nous apportons, en quelque sorte, un soutien, un encouragement psychologique, par nous même, dans l'accomplissement d'une tâche.

Ainsi, il arrive à la plupart d'entre nous, de parler seul, de manière spontanée, lorsque que nous cuisinons ou que nous effectuons une activité manuelle (bricolage, peinture, etc.)…

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.