L'École nationale supérieure des arts et métiers va ouvrir un campus au Maroc

Publication: Mis à jour:
ARTS ET MTIERS ENSAM
L'Ecole nationale supérieure des arts et métiers va ouvrir un campus au Maroc | ENSAM
Imprimer

COOPÉRATION - Les grandes écoles françaises ont la cote au Maroc. À l'occasion de la visite du Premier ministre français Edouard Philippe à Rabat, jeudi 15 novembre, un protocole d'accord a été signé entre l'Ecole nationale supérieure des arts et métiers (ENSAM) et la société d'aménagement de la ville nouvelle de Zenata, pour la création d'une école supérieure des arts et métiers au Maroc.

Cet accord, signé par le directeur général de l'ENSAM, Laurent Champaney, et le directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), Abdellatif Zaghnoun, permettra la création du sixième campus d'une grande école française au Maroc, après l'Essec Business School, implantée près de Kénitra, ou encore l'Ecole centrale, qui a ouvert un campus à Casablanca.

Le campus de l'ENSAM à Zenata, ville nouvelle située entre Casablanca et Mohammedia, sera le neuvième - et premier hors de France - de la grande école française. "Il illustre le dynamisme de nos établissements d'enseignement supérieur à l'international et le positionnement fort du Maroc comme plateforme universitaire pour l'Afrique", ont noté les signataires.

L'ENSAM, également appelée Arts et Métiers ParisTech, fait partie des 210 écoles d'ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d'ingénieur. La date d'ouverture du campus marocain n'a pas été communiquée.

L'accord visant à créer ce nouveau campus fait partie d'une série de 23 accords signés jeudi lors de la 13e réunion de haut niveau franco-marocaine. Six concernent la coopération en matière d'éducation et d'enseignement supérieur.

Une lettre d'intention a notamment été signée pour promouvoir, en particulier en Afrique, les cursus proposés au Maroc par les grandes écoles françaises.

LIRE AUSSI: