Émeutes à Bruxelles: la police belge renforce sa présence dans le centre ville

Publication: Mis à jour:
POLICE BELGIAN
Francois Lenoir / Reuters
Imprimer

SÉCURITÉ - La police belge est bien déterminée à renforcer sa présence et ses effectifs dans la capitale suite aux deux incidents survenus à Bruxelles ces derniers jours.

Samedi soir, des supporters belges de l'équipe nationale marocaine ont célébré la qualification pour le mondial 2018 sur la célèbre place de la bourse à Bruxelles dans une ambiance joviale qui a rapidement dégénérée, laissant place à des affrontements entre des jeunes et les forces de l'ordre sur le boulevard Lemonnier. Voitures brûlées, vitrines brisées, 22 policiers blessés... l'incident a indigné le ministre de l'intérieur belge qui a partagé son mécontentement sur Twitter.

Mais les échauffourées suite à la victoire du Maroc n'ont pas été un cas isolé ces derniers jours dans la capitale belge. Ce mercredi 15 novembre, Vargass92, star des réseaux sociaux en France, avait organisé un rassemblement non-autorisé par la municipalité qui a également pris une mauvaise tournure: de nouveaux affrontements entre une centaine de jeunes et policiers ont éclaté, causant de nombreux dégâts matériels.

"Nous avons constaté des bris de vitres dans les rues de la Colline et du Marché aux Herbes principalement. Quelques commerces ont également été envahis et vandalisés. Sept vitres de la bibliothèque De Munt ont été cassées. La patinoire des Plaisirs d’Hiver, en cours de montage place de la Monnaie, a été endommagée et les vitres d’un véhicule stationné aux abords de cette même place ont été brisées", détaille au journal Le Soir Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles.

La police belge s'est également exprimée sur le réseau via son compte, annonçant que des sanctions seront prises à l'encontre des fauteurs de troubles et a procédé à une trentaine d'arrestations. Quatre adolescents belges de 16 ans seront présentés devant la justice, d'après le journal Sud Ouest.

La ville de Bruxelles a déposé hier matin une plainte contre le jeune homme, doublée d'une autre plainte de la part du ministre flamand de la Culture et de Bruxelles Sven Gatz. "Nous allons porter plainte avec constitution de partie civile contre l'homme qui a organisé tout cela", aurait-il déclaré mercredi soir. Dans le monde réel, il y a des lois. C'est peut-être très amusant d'être connu sur les réseaux sociaux, mais si vous venez ainsi quelques jours après les plus graves incidents qu'ont connu la ville ces dernières années, vous devez être conscient de ce que vous avez entrepris. Je me fiche de savoir qui a brisé les vitres du Muntpunt. Vargasss est l'organisateur et il paiera".

Qui est Vargasss92 ?

Le jeune homme, de son vrai nom Cyril, 21 ans est originaire de Colombes, en région parisienne. Il publie sur ses réseaux sociaux (qui cumulent un nombre incroyable d'abonnés, presque 600.000 sur instagram et un million sur snapchat) des vidéos humoristiques potaches mais adulées par ses fans, essentiellement mineurs.

Ce n'est pas la première fois que Vargasss92 organise ce genre de rassemblement. En juillet dernier, il avait donné rendez-vous à ses fans dans un restaurant à Bègles, en Gironde qui s'est vite transformé en émeute mais lui a permis surtout de faire du buzz.

Aujourd'hui avec les sang de bordeaux sur pp cetais le feu 🔥 ❤️ merci pour tout .. ❤️ ..

Une publication partagée par VARGASSS🎥🎬 (@vargasss92) le

Il a fait parti des trente-et-une personnes arrêtées par la police belge mercredi avant d'être rapidement libéré comme le montre la video ci-dessus, filmée par un fan. Sur son compte snapchat, le jeune homme est revenu cette nuit sur l'événement et exprime son étonnement et incompréhension quant à la tournure de celui-ci.

S'il a promis à ses fans de revenir à Bruxelles plus longtemps, il devra surtout y revenir pour faire face à la justice.

LIRE AUSSI: