Décès de Abdallah Chaqroun, figure du théâtre et des lettres au Maroc

Publication: Mis à jour:
Imprimer

DISPARITION Abdallah Chaqroun, une figure de proue du théâtre et du journalisme au Maroc, est décédé jeudi à Casablanca, à l'âge de 91 ans, rapporte ce 16 novembre la MAP.

Né le 14 mars 1926 à Salé, feu Abdallah Chaqroun avait intégré l'Institut des hautes études marocaines, avant de rejoindre des études d'arts de la scène à Paris. De retour au Maroc, il avait multiplié les horizons professionnels, travaillant pour la radio nationale, puis pour la télévision où il a exercé les fonctions de producteur, de réalisateur de programmes, de journaliste, de rédacteur, de présentateur de journal, de chef de services et de divisions, et de directeur.

Membre de l'Union des écrivains du Maroc (UEM) en 1961, on lui doit de nombreuses pièces de théâtre radiophoniques et télévisées, près de 500 pièces de théâtre en arabe et en dialecte marocain, mais aussi des études, des recherches, et des articles dédiés à la poésie, au théâtre et au monde des médias, publiés dans des revues de théâtre, de radio, de télévision et dans des magazines dédiés à la littérature populaire.

Époux de la comédienne marocaine Amina Rachid, il était par ailleurs le père de l'entrepreneur Jamal Chaqroun et beau-père de Miriem Bensalah-Chaqroun, patronne de la CGEM. La dépouille du défunt a été inhumée ce jeudi au cimetière Arrahma à Casablanca après la prière d'Al-Asr.

LIRE AUSSI: