Retrouvez l'actualité High-Tech en bref

Publication: Mis à jour:
TECHNOLOGY
Cropped shot of computer programmers working on new code | Cecilie_Arcurs via Getty Images
Imprimer

Le patron d'Uber déclare que le marché américain n'est pas rentable

Uber Technologies Inc continuera de perdre de l'argent sur le marché américain pour les six prochains mois alors que son rival Lyft Inc pose un défi concurrentiel féroce, a déclaré jeudi dernier son directeur général, Dara Khosrowshahi. "Les Etats-Unis sont très, très compétitifs entre nous et Lyft, donc je ne vois pas le pays comme un marché particulièrement rentable pour les six prochains mois", a déclaré Khosrowshahi. Un porte-parole a confirmé qu'Uber ne sera pas rentable dans l'ensemble, même si certaines villes peuvent atteindre le seuil de rentabilité.

Uber a souvent dit qu'il était nécessaire de s'établir sur de nouveaux marchés. Mais le manque de profits sur son marché domestique, où il fonctionne depuis huit ans, et d'autres comme l'Asie du Sud-Est, soulève des questions sur le modèle économique de l'entreprise, qui subventionne fortement les conducteurs pour maintenir les prix bas.

En tous cas, la déclaration de Khosrowshahi est un témoignage de la croissance de Lyft, un service de transport de taille plus petite, qui a débuté en 2012 et ne fonctionne qu'aux États-Unis, avec plus de 350 villes dans 41 États. Le mois dernier, Lyft a pu récolter 1 milliard de dollars de financement dans le cadre d'un tour de table dirigé par Alphabet Inc, filiale de Google.

Des failles d'applications mobiles mettent en danger 180 millions de smartphones

Une simple erreur de codage dans au moins 685 applications mettent des millions d'utilisateurs de smartphones devant le danger d’interception de leurs appels et leurs textos par des hackers, a averti la firme de cyber-sécurité Appthority. Les développeurs de ces applications ont codé par erreur des informations d'identification pour accéder à la messagerie texte, aux appels et à d'autres services fournis par la plateforme cloud Twilio Inc, a déclaré Seth Hardy, directeur de la recherche en sécurité chez Appthority.

Les applications concernées incluent AT & T Navigator préinstallée sur de nombreux téléphones Android et plus d'une douzaine d'applications de navigation GPS éditées par Telenav Inc. De telles applications ont été installées jusqu'à 180 millions de fois sur les téléphones Android et un nombre inconnu de fois sur les appareils iOS d'Apple. Les pirates informatiques convoitent les identifiants Twilio car ils sont utilisés dans de nombreuses applications qui envoient des SMS, traitent les appels téléphoniques et gèrent d'autres services. Appthority n'a pas répertorié toutes les applications qui pourraient être vulnérables. Le site Web de Twilio indique que ses utilisateurs incluent Uber Technologies Inc et Netflix Inc.

Cependant, les grandes entreprises comme celles-ci ont généralement des avis de sécurité qui détectent des erreurs de codage courantes, comme celle décrite par Appthority. La société a également averti Amazon.com Inc qu'elle avait trouvé des informations d'identification pour au moins 902 comptes de développeurs avec le fournisseur de services de cloud computing Amazon Web Services dans une analyse de 20.098 applications différentes. Ces informations d'identification pourraient être utilisées pour accéder aux données des utilisateurs de l'application stockées sur Amazon, a déclaré M. Hardy.

L'Allemagne a besoin de 20 milliards € pour la mise à niveau du haut débit

L'Allemagne doit investir quelque 20 milliards d'euros d'ici 2025 dans une mise à niveau nationale du haut débit, ont annoncé vendredi quatre partis qui souhaitaient former un gouvernement de coalition. Les quatre partis, parmi lesquels Christian Democracy (CDU) de la chancelière Angela Merkel, ont écrit dans un document conjoint qu'ils feraient de l'amélioration du haut débit une priorité. L'Allemagne est à la traîne par rapport à d'autres pays industrialisés en matière de numérisation, et les politiciens sont confrontés à des appels pour accélérer les investissements afin d'éviter une perte de compétitivité industrielle.

Les petits partis en négociations pour former un nouveau gouvernement, comme le FDP et les écologistes, ont appelé le gouvernement à vendre sa participation dans l’opérateur Deutsche Telekom pour aider à financer la mise à niveau. Les conservateurs de Merkel, quant à eux, veulent allouer 3 milliards d'euros par an au budget pour construire un réseau 5G qui complète la poussée de la fibre optique. Ils estiment que les finances publiques sont assez fortes pour ne pas recourir à la vente d'actifs.

Des enquêteurs allemands ont fermé un site de partage de fichiers

Dans le cadre d'une enquête de police visant 42 suspects à travers l'Allemagne, le site illégal de partage de fichiers "usenetrevolution.info", qui compte environ 27.000 membres, a été fermé, a annoncé le bureau du procureur général de Francfort. Le site a été utilisé pour partager des copies illégales de films, de musique, de jeux informatiques et de livres électroniques, causant au moins 2,9 millions d'euros de dommages financiers aux titulaires de droits d'auteur, indique la même source.

La police a perquisitionné les domiciles des suspects dans 13 des 16 États allemands, saisissant des ordinateurs et des disques durs comme preuve de l'utilisation illégale présumée de matériel protégé à des fins commerciales. D'autres suspects auraient organisé, ou du moins aidé, les opérations du site en agissant en tant que modérateurs ou "uploadeurs", selon le communiqué.

Facebook va former des entreprises américaines sur les publicités

Le patron de Facebook Inc, Mark Zuckerberg, a annoncé que le réseau social va lancer un programme pour organiser des cours de formation gratuits sur la publicité à des petites entreprises. Facebook enverra des équipes dans 30 villes américaines l'année prochaine pour organiser ces cours. Cette démarche tente d’inciter les petites entreprises américaines à dépenser davantage en publicité, pour contrebalancer l'image du réseau social qui en a pris un sérieux coup pour leur rôle dans les prétendues tentatives russes d'influencer les électeurs américains.

Facebook a révélé en septembre que les Russes avaient acheté des publicités sur sa plateforme dans le but de diviser les Américains à l'approche de l'élection présidentielle américaine de 2016. Le gouvernement russe a nié toute ingérence dans les élections. La société a réagi en promettant de déraciner les faux comptes et de créer des archives consultables publiquement des annonces liées aux élections, entre autres étapes. Les cinq premières villes ciblées par Facebook dans une première étape sont : Albuquerque, New Mexico; Des Moines, Iowa; Greenville, South Carolina; Houston, Texas; et St. Louis.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.