"Avec Winrac, tous ces soucis de signalétique et de noms de rues disparaissent"

Publication: Mis à jour:
A
winrac
Imprimer

Dans ce bref entretien, le fondateur de Winrac et DG de la startup Labfender, Khelil Youcef, explique l’originalité de cette application et son utilité dans le contexte algérien.

Vous êtes une équipe présente à l’international, comment vous faites pour imposer votre approche globale ?

LABFENDER est une jeune start-up algérienne spécialisée dans le développement d'applications mobiles et de plateformes web. Notre efficacité repose sur le savoir-faire d'une équipe dirigeante forte d'une expérience de plus de 20 ans dans le secteur du web et possédant une vision nouvelle et innovatrice des métiers du web.

Je veux bien préciser que notre équipe est internationale et multiculturelle. Elle est composée essentiellement d’Algériens mais aussi de collaborateurs français et Indiens. Ce qui nous permet d’assurer le suivi de nos services et la commercialisation de nos applications sur les 5 continents 24H sur 24. En effet, nous disposons d’équipes qui travaillent 8 heures sur la région Europe-Afrique. Une autre prend le relais 8 heures sur la région Amérique du nord et du sud. La dernière assure les 8 heures de la région Asie et Moyen-Orient.

Notre atout est la simplicité, on lance des applications simples qui résolvent les soucis du quotidien partout dans le monde.

Comment comptez-vous faire de Winrac une référence en Algérie alors que des applications concurrentes sont déjà largement utilisées ?

Dans les pays dits "émergents", il y a peu d’applications innovantes qui sont éditées. Donc la stratégie de communication et de déploiement n’est pas la même. Par exemple, quand on lance un produit qui propose le même service qu’ailleurs, on doit l’adapter à l’environnement où est lancé. C’est-à-dire, l’utilité d’un service dépend en grande partie de l’écosystème où il émerge. Notre application Winrac aura moins d’utilité en Europe, parce que Google Maps est mieux cartographié dans les grandes agglomérations en Occident. Par contre, dans un pays comme le nôtre où plus de 50% des rues ne sont pas répertoriées par Google Maps, Winrac sera très utile aux algériens pour contourner ce problème et générer des itinéraires.

Comment Winrac va contribuer à résoudre le problème de la signalétique pour les algériens ?

En Algérie, on estime à environ 300.000 rues qui n’ont pas encore de noms, alors que 6 rues sur 10 sont mal signalisées. De plus, il existe une confusion entre les anciens noms de rues (du temps de la colonisation, ndlr) et les nouveaux noms (attribués après l’indépendance, ndlr)

Avec Winrac, tous ces soucis de signalétique disparaissent. L’application contourne ce problème en générant un itinéraire basé sur la position GPS de deux personnes. Winrac complète la technologie de Google Maps qui prend en considération en temps réel, les sens interdits, les bouchons de rues et les embouteillages. Même en cas d’erreur, votre itinéraire sera recalculé automatiquement.

Nous avons simplifié au maximum les procédures d’envoi et de création d’itinéraires afin de rendre accessible Winrac au plus grand nombre.

La prochaine version s’appellera Winrac Revers, dans laquelle nous ajouterons une fonctionnalité qui permet de générer des itinéraires dans les deux sens, dans le cas où les deux personnes ont l’application dans leur smartphone.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.