Le chef du gouvernement effectue une visite surprise au marché de gros de Bir El Kassaa

Publication: Mis à jour:
VG
Facebook/Youssef Chahed
Imprimer

Le chef du gouvernement Youssef Chahed s'est rendu, mercredi à l'aube, au marché de gros de Bir El Kassaa comme il avait laissé entendre mercredi suite à la rencontre avec les directeurs généraux des grandes surfaces mais également avec le président de l'Organisation de la défense du consommateur.

Lors de sa visite Youssef Chahed a dénoncé "des problèmes structurels dus à un manque de pluie entrainant une baisse de la production notamment des pommes de terre et des tomates" mais également "des situations d'accaparement qu'on a pu constater aujourd'hui".

Selon lui, "il faut multiplier les opérations de contrôles" et ce qui se sera fait à partir de mercredi. "L'État est en train de faire son possible (...) mais on ne voit pas de façon significative son impact sur le pouvoir d'achat du citoyen. Le rôle du gouvernement est de protéger le pouvoir d'achat des citoyens, c'est pour cela qu'on multipliera les opérations de contrôles jusqu'à ce que ces denrées alimentaires arrivent au citoyen à des prix raisonnables" a-t-il annoncé.

Lors de cette visite, près de 12 tonnes de pommes de terre ont été saisis car elles sont vendues en dehors des circuits de distributions formels.

En parallèle, plusieurs descentes de brigades de contrôle accompagnées de la Garde nationale ont eu lieu ce matin dans une soixantaine de points de vente dans 16 gouvernorats ont rapporté plusieurs médias.

Mercredi dernier, le chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé une série de mesures visant à protéger le pouvoir d'achat des Tunisiens face à la flambée des prix notamment de fruits et légumes.

Il a été décidé que le prix des fruits et légumes vendus dans les grandes surfaces doit être en adéquation avec celui du marché de gros avec une marge maximum de 15%.

Par ailleurs, il a été décidé le gel des prix des produits suivants: Les viandes, oeufs, poissons, fruits et légumes, produits laitiers, eaux minérales, boissons gazeuses, jus, huiles, conserves, les sucreries, produits d'entretiens, produits d'hygiène corporelle, fruits secs, féculents, cafés en poudre.

Il avait également annoncé une multiplication des opérations de contrôle qui s'intensifieront dans les circuits de distribution. Il a également appelé ces derniers à prendre leur responsabilité dans la situation actuelle que vit le pays.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.