Près de 5000 Tunisiens vivent sans travail au Qatar selon le président du conseil des Tunisiens au Qatar

Publication: Mis à jour:
QATAR STREET
Qataris take to the streets of Doha to welcome back the Emir upon his returned from his first trip abroad during the ongoing Gulf diplomatic crisis on September 24, 2017. / AFP PHOTO / KARIM JAAFAR (Photo credit should read KARIM JAAFAR/AFP/Getty Images) | KARIM JAAFAR/AFP/Getty Images
Imprimer

Dans une déclaration accordée à la radio Mosaïque Fm, Brahim Hachicha, président du conseil des Tunisiens au Qatar, a affirmé que de nombreux tunisiens se trouvent aujourd'hui sans travail au Qatar.

"On a un grand problème. Lorsque le Qatar a décidé d'augmenter le quota de travailleurs tunisiens ici en leur donnant des visas, il y a eu tout un commerce autour de ça qui s'est créé, du coup il y a plusieurs tunisiens qui se sont retrouvés ici avec de faux contrats de travail" a-t-il indiqué ajoutant que "Les visas sont en règle mais une fois ici, il s'avère qu'il n'y a pas de travail".

En conséquence, selon lui il y a près de 5000 tunisiens qui "vivent ici en tant que clandestins": "Très peu d'entre eux ont réussi à trouver un travail. La grande majorité n'en a pas trouvé et vit dans des conditions indécentes, n'ayant même pas de logements".

Ces circuits clandestins "qui peuvent être un handicap pour la Tunisie", doivent selon lui s'arrêter car ils "portent atteinte à l'image des Tunisiens au Qatar": "Cela ne pourra s'arrêter que de Tunisie. Ces agences privées ouvertes en Tunisie qui donnent des visas de travail, sans qu'il n'y ait de travail, doivent être organisées" a-t-il déploré.

Pour lui, la Tunisie doit s'inspirer d'autres pays comme par exemple les Philippines où les nationaux ne peuvent partir pour le Qatar que lorsque leurs contrats de travail est référence et validé par l'ambassade des Philippines au Qatar: "Les Tunisiens qui arrivent ici et qui ne parlent pas très bien l'anglais souffrent et ne trouvent pas de travail" note-t-il demandant plus d'aide de l'État tunisien.

De son côté, l'attaché à l'emploi à l'ambassade de Tunisie au Qatar Mokhtar Farhat a affirmé que les autorités tunisiennes n'ont pas croisé les bras: "On leur a fait des programmes spécifiques (...) avec une association spécialisée dans l'emploi ici au Qatar, on leur a fait des formations en anglais et sur les techniques de recherche d'emplois et de rédaction de CV".

Il a par ailleurs ajouté qu'une mise en contact avec des entreprises qataries a même été faite: "Certains d'entre eux ont été recrutés par des entreprises privées, et le ministère de l'Éducation qatari a même recruté 70 tunisiens".

La communauté tunisienne au Qatar est estimée à 25.000 personnes avait estimé en juin 2017 Mohamed Ammar, ancien président du conseil des Tunisiens au Qatar. Les Tunisiens au Qatar ne représentaient que près de 8000 personnes en 2012 selon les chiffres du ministère des Affaires étrangères.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.