Le Qatar dénonce le montage d'une photo de Mohammed VI

Publication: Mis à jour:
ROI QATAR
DR
Imprimer

DOHA - Depuis la visite officielle du roi Mohammed VI au Qatar qui a démarré dimanche dernier, plusieurs photos de lui circulent sur Internet. Mais ce n’est pas un selfie avec un Marocain résidant à Doha ni une photo officielle de son entretien avec l'émir du Qatar qui a créé le buzz sur la toile, mais plutôt une image fabriquée du roi pour montrer son soutien à l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani. On peut y voir Mohammed VI tenant une écharpe blanche où il est écrit en arabe: “Vous avez le monde, nous avons Tamim”.

La photo a très vite provoqué des réactions auprès de plusieurs internautes qui croyaient qu’elle était bien réelle.

“Merci du fond du coeur, sa majesté le roi Mohammed VI. Votre position et celle de votre pays resteront dans l’esprit de tous les Qataris”

“Un roi noble et courageux, qui n’a pas prêté attention aux accusations des pays de l’embargo. Sa position noble sera écrite en lettres dorées dans l’histoire”

Mais le conseiller du roi Yassir Zenagui a été formel: la photo n’est qu’un “grotesque montage”. “On est étonné par cette image, car il s’agit d’une image et non pas d’une photographie", a-t-il déclaré au 360. “J’ai été présent à côté de Sa Majesté pendant tous ses déplacements publics, lors de ce voyage, et à aucun moment, il n’a tenu ou ne s’est photographié avec une écharpe".

Le Qatar a lui aussi réagi à cette image en publiant mardi un communiqué qui se félicite du “succès” de la visite du roi Mohammed VI puisqu’elle a pu “contribuer à approfondir et développer les relations entre les deux pays”. Le directeur de la communication du gouvernement qatari, Cheikh Saif bin Ahmed al Thani, a par ailleurs tenu à exprimer son regret concernant la "photo fabriquée".

Il a expliqué que cet acte est “inacceptable et ne pourra pas entraver la visite” du roi, soulignant qu’une investigation sera menée pour déterminer qui est la personne qui a essayé "d’influencer l’opinion publique et d’offenser les symboles des pays".

Pour rappel, l'Arabie saoudite, l'Égypte, Bahreïn, le Yémen et les Émirats arabes unis ont rompu leurs relations avec Doha l’accusant de “soutien au terrorisme”. Le Maroc avait assuré rester neutre dans cette affaire diplomatique.

LIRE AUSSI: