Maamar Djebbour répond au coach des Verts: "l'EN est la propriété des Algériens et Madjer vit mal la critique"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le journaliste de la Radio Chaîne III, Maamar Djebbour a répondu ce mercredi 15 novembre 2017 au sélectionneur des Verts Rabah Madjer, qui l'avait accusé mardi soir d'être "un ennemi de l'équipe nationale". Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision privée Echorouk, Maamar Djebbour a déclaré que la réaction de Rabah Madjer, qui "vit mal les critiques", était "inattendue, disproportionnée et d'une violence inouïe".

Lors de la conférence de presse tenue mardi soir à la fin du match amical Algérie-Centrafrique (3-0), le journaliste Maamar Djebbour interrogeait Riyad Mahrez sur la qualité de jeu des Verts, "en baisse" durant cette rencontre.

La question a suscité la colère du sélectionneur Rabah Madjer, qui a pris la parole à la place de son poussin pour accuser M. Djebbour d'être "un ennemi de l'équipe nationale". Invitant les autres journalistes à ignorer cet incident et poser leurs questions, le coach des Verts a déclaré "avoir du respect pour eux mais n'avoir plus aucun respect" pour M. Djebbour.

La séquence, diffusée en direct sur plusieurs chaînes de télévision algériennes, a largement été relayée par les médias et les internautes sur les réseaux sociaux.

De quoi pousser Maamar Djebbour, interrogé par Echorouk, a répondre aujourd'hui au sélectionneur national, qui "vit mal les critiques" selon

lui. Le journaliste de la Radio Chaîne III est d'abord revenu sur la qualité de jeu de l'équipe nationale, la question qui a fâché Rabah Madjer. "Nous n'avons pas vu le même match. Moi j'ai vu une équipe tout à fait moyenne, qui manquait de liens face à une équipe centrafricaine qui a posé beaucoup de problèmes", a-t-il constaté.

"Il y a des doutes au sein de cette équipe, et à l'entraîneur de trouver des réponses aux difficultés des joueurs à pouvoir mettre collectivement leurs talents", a analysé ce journaliste, avant d'aborder la réaction de Rabah Madjer.

LIRE AUSSI: Rabah Madjer s'emporte en conférence de presse: "Maamar Djebbour, vous êtes l'ennemi de l'équipe nationale"

"Il vit mal la pression et les critiques"

"C'était une réaction disproportionnée. Inattendue pour moi car ma question était destinée à Riyad Mahrez", a-t-il indiqué. "En renvoyant les images, on constate qu'il voulait à tout prix me répondre, bien que la question ne lui était pas destinée".

Pour Maamer Djebbour, cette réaction "d'une violence inouïe" montre que Rabah Madjer "vit mal la pression et la critique après 10 années loin des terrains". "Et quand je parle de critique, je parle de critique constructive puisque l'équipe nationale appartient à tous les Algériens", a-t-il rappelé.

Il suppose, dans sa déclaration à Echorouk, que le sélectionneur des Verts "prenait mal le fait que la question ne lui soit pas posée directement".

Lors de son "pétage de plomb", Rabah Madjer a également déclaré "ne plus avoir du respect pour ce journaliste", le sommant de "se taire et de laisser la place aux jeunes". Une déclaration qui fait rire Maamar Djebbour, qui rappelle être plus jeune que l'ancien joueur du FC Porto. "Et vous savez, un journaliste, cela ne s'arrête jamais", a-t-il rajouté.

Quant au "manque de respect" dont Madjer a fait preuve, Djabbour a rappelé que "les journalistes ont des familles, des enfants et ce comportement est inacceptable".

Lors de la nomination de Madjer à la tête des Fennecs, Maamar Djebbour a rappelé au sélectionneur national que ce dernier a exprimé son désaccord, sur un plateau télé, avec la FAF pour avoir recruté un entraîneur au chômage depuis 5 ans.

Le journaliste de la chaîne III a ainsi demandé pourquoi Madjer, qui n'a pas entraîné depuis 2007, serait différent. Le sélectionneur avait refusé de réponse. "Je ne répondrai pas car je ne me souviens pas avoir fait cette déclaration", a-t-il dit.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.