Benkirane: "Réussir le congrès national, c'est l'enjeu du PJD"

Publication: Mis à jour:
BENKIRANE
Abdelilah Benkirane, secretary-general of Morocco's Islamist Justice and Development Party (PJD) speaks during a new conference at the party's headquarters in Rabat, Morocco early October 8, 2016. REUTERS/Youssef Boudlal TPX IMAGES OF THE DAY | Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

POLITIQUE - "Le défi que doit relever le PJD, aujourd’hui, c’est de réussir son congrès national. Et cela passe par le respect de la démocratie et des règles internes, mais aussi par l’entente". À quelques semaines du Congrès national du parti de la Lampe, prévu les 9 et 10 décembre, son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, résume ainsi au HuffPost Maroc l’enjeu actuel du parti. Il nous confie qu’il n’y a pas de "requête particulière" à l’ordre du jour.

Un troisième mandat, pour lui, "ne relève pas d’une question personnelle d’être ou de ne pas être intéressé. Il s’agit simplement d’une possibilité soulevée par une partie des membres du PJD qui a proposé d’amender la loi interne pour le permettre, tandis que d’autres l’ont contesté", indique-t-il. Et de préciser que "le plus important, c'est d’accepter le résultat de cette étape du parti et que nous restons unis avant et après le congrès national".

Entre ceux qui soutiennent un éventuel troisième mandat pour Abdelilah Benkirane à la tête du PJD et ceux qui s’y opposent, estimant qu’il est temps de passer le flambeau à un nouveau visage, la divergence continue de creuser un fossé au sein du parti. Mustapha Ramid qui s’y était clairement opposé avait eu des critiques acerbes à l’encontre du secrétaire général. "Entre nous, les relations n’ont repris qu’un peu", révèle Abdelilah Benkirane, soulignant, de son humour habituel, qu’avec leur tempérament à tous deux, ce ne sera pas évident.

En attendant ce congrès, tournant pour le secrétariat général du parti, la divergence reste "positive" tant qu’elle ne sert pas "d’argument pour remettre en question l’intégrité des personnes". Il le souligne par la voie d’un communiqué publié le 9 novembre, à l’issue d’une réunion qui donne le coup d’envoi à une série d’autres entamée samedi 11 novembre.

À l’ordre du jour de ces réunions qui devraient se tenir tout au long de cette semaine, les préparatifs au congrès national. Il est question d’établir un programme de travail, d’examiner les projets d’amendements du statut du parti et de se pencher sur la procédure d’élection des membres du conseil national et du secrétaire général. Le fruit de ces réunions nourrira le débat lors du conseil national du parti qui se tiendra les 25 et 26 du mois courant.

Le secrétariat général compte sur "l’engagement collectif pour la réussite" du conseil national et du congrès national du parti. L’avenir du parti de la Lampe en dépend.

LIRE AUSSI: