Généralisation du guichet électronique à toutes les communes début 2018

Publication: Mis à jour:
APC BA EL OUED
DR
Imprimer

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a annoncé mardi à Alger la généralisation du guichet électronique à toutes les communes du pays au cours du 1er trimestre de l'année 2018, afin de faciliter aux citoyens l'obtention des documents d'état civile

"Le guichet électronique, opérationnel dans trois communes pilotes, à savoir Alger-centre, Dar El Beida et Baba Hassen, sera élargi, avant la fin de l'année en cours, à toutes les communes de la wilaya d'Alger avant sa généralisation à l'ensemble des communes du pays, au cours du 1er trimestre de l'année 2018", a précisé M. Bedoui lors de sa visite à la Direction générale de la modernisation des documents et des archives pour s'enquérir de l'état d'avancement du projet "e-commune: zéro papier".

Le ministre a indiqué que la mairie du futur, fondée sur l'utilisation des TIC, permettra "outre, la suppression de tout ce qui est papier, l'éradication de la bureaucratie et du népotisme et tous les fléaux dont souffrait le citoyen", ajoutant qu'avec le guichet électronique, le citoyen n'aura plus besoin de fournir un dossier pour obtenir le passeport ou la pièce d'identité biométriques.

Le projet e-commune vise à connecter les différents services de mairie aux autres secteurs dans le cadre de la consécration de "la solidarité et l'action commune entre les différents secteurs", a-t-il affirmé.

Rappelant la délivrance de "quelque 15 millions de passeports et de cartes d'identité biométriques", le ministre a souligné que l'objectif est d'atteindre 46 millions de documents biométriques à l'horizon 2021. "Le citoyen n'aura besoin, à terme, d'aucun document dans son rapport à l'Administration, a-t-il déclaré.

Au plan économique, la e-commune aura un rôle important en termes de réduction de dépenses, puisqu'elle permettra aux responsables une gestion rationnelle de leurs communes, a ajouté le ministre de l'Intérieur.

De son côté, le directeur du Centre national des titres et documents sécurisés, Hacène Boualem a fait état d'une réduction à hauteur de 50% des documents demandés aux citoyens, avant de parvenir à "zéro document" avec la e-commune.

Il a précisé que plus de 6 millions de cartes d'identité biométriques et 11,2 millions de passeports biométriques avaient été délivrés à ce jour.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.