Le Collectif des résidents en sciences médicales "disposé" à discuter avec la tutelle

Publication: Mis à jour:
RSIDENTS
APS
Imprimer

Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), en grève depuis lundi dans plusieurs structures hospitalières du pays, s'est dit "disposé" à discuter avec le ministère de la Santé pour trouver des solutions aux problèmes posés par le Collectif.

"Nous ne demandons pas mieux que de discuter avec les représentants du ministère de la Santé et nous sommes disposés à dialoguer", a déclaré mardi à l'APS le Dr Mohamed Taileb, membre du Collectif autonome des résidents du CHU Mustapha Bacha.

Pour l'abrogation du service civil

Les médecins résidents ont entamé ce mouvement de protestation de deux jours pour faire valoir leurs revendications concernant notamment "l'abrogation du service civil dans sa forme actuelle".

Selon le représentant du Collectif, cette mesure "a montré ses limites", ce qui nécessite l'intervention de la tutelle pour assurer un "environnement adéquat" aux praticiens dans l'exercice de leur mission.

Les grévistes exigent également "la révision du statut général du résident et l'amélioration de ses conditions de travail".

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière avait indiqué, dans un communiqué, que "les portes du dialogue sont ouvertes" et que les représentants dûment mandatés des résidents seront reçus par le ministre pour "débattre de toutes les questions relevant des prérogatives du secteur de la santé".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...