Kaouther Adimi obtient le Prix Renaudot des Lycéens

Publication: Mis à jour:
COLLAGE
Twitter/kaoutheradimi
Imprimer

La romancière algérienne Kaouther Adimi a obtenu ce mardi 14 novembre 2017 le Prix Renaudot des Lycéens, pour son livre "Nos richesses" paru aux éditions du "Seuil" et en septembre chez "Barzakh".

Le troisième roman de la romancière algérienne, sélectionné pour les prix littéraires francophones Renaudot et Goncourt, a été choisi par les élèves du lycée Marc Godrie, de Loudun, en Nouvelle-Aquitaine. Parmi les œuvres sélectionnées pour ce Prix cette année figuraient "Un certain M. Piekielny" de F-H Désérable, "Le fou du roi" de Mahi Binebine, "La serpe" de P. Jeanada (Prix Fémina 2017) et "Toutes les familles heureuses" de H. Le Tellier.

"Nos richesses" a obtenu 14 voix par les lycéens, qui ont décidé au bout de 45 minutes de délibérations de décerner le Prix Renaudot des Lycéens au troisième roman de Kaouther Adimi, "qui fait voyager dans le temps et l'espace, qui est très ouvert et qui fait découvrir Alger", rapporte France TV Info.

Publié en août chez le "Seuil", le roman "Nos richesses" raconte de son côté le retour, en 1935 à Alger, de l'éditeur, libraire et "passeur de livres" Edmond Charlot pour y ouvrir une bibliothèque-librairie, inspiré, voire époustouflé par la bibliothèque d'Adrienne Monnier à Paris. A travers cette maison d'édition, Charlot sera amené à publier des auteurs comme Jean Amrouche, Emmanuel Roblès, Garcia Lorca, Mouloud Feraoun ou Albert Camus.

Un lieu historique, actuellement sous l'égide de la BNA, que Ryad, la vingtaine, dont l'indifférence pour la littérature est racontée par une autre voix, s'attellera à fermer en 2017 pour remplacer les livres par des beignets, sous le regard impuissant de Abdallah.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.