Séisme en Iran: le bilan s'alourdit à 328 morts

Publication: Mis à jour:
IRAN SEISME
An Iranian woman stands next to the ruins of a house which collapsed during an earthquake in Qeshm Island in the Persian Gulf, 1100 km (684 miles) southeast of Tehran September 10, 2008. A powerful earthquake struck southern Iran on Wednesday near Bandar Abbas, site of a major oil refinery, killing at least four people and injuring 26, officials and state media said. REUTERS/FARS NEWS (IRAN) | Fars News / Reuters
Imprimer

SEISME - Dimanche soir, un séisme de magnitude 7,3 a frappé la frontière irano-irakienne faisant de nombreux morts et blessés de chaque côté.

La RTNI, télévision d'État iranienne, évoque un nombre assez conséquent: 2.530 blessés au total et 328 morts. Le bilan risque de s'alourdir davantage à mesure que les secours gagnent les régions reculées de la province occidentale de Kermanshah, limitrophe de l'Irak.

Les médias iraniens ont appelé la population à maintenir son calme. " La situation est sous contrôle dans les zones frappées par le séisme dans l'ouest de l'Iran" assure la RTNI.

En décembre 2003, un séisme avait secoué la ville historique de Bam, dans la province de Kerman (sud-est), où au moins 31.000 personnes avaient été tuées.

Le Kurdistan irakien frappé

Le séisme y a également fait des ravages. Le porte-parole du ministère de l'intérieur à Bagdad, le général Saad Maan, a annoncé 321 blessés et 7 morts dans la région. La secousse, enregistrée dimanche soir, a eu lieu à une profondeur de 25 kilomètres et à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la ville d'Halabja, dans une zone montagneuse de la province de Souleimaniyeh, indique l'Institut géologique américain (USGS).

"Quatre personnes sont mortes dans la localité de Darbandikhan", à une soixantaine de kilomètres au sud de la ville de Souleimaniyeh, "deux personnes à Karmiyan et une autre à Souleimaniyeh", a précisé Rekot Rachid, le ministre de la Santé de la région autonome du Kurdistan d'Irak.

Les autorités de santé dans l'ensemble des provinces du pays, où la secousse a été ressentie pendant une vingtaine de secondes ou plus, ont fait état de dizaines de personnes soignées, la plupart sont en état de choc.

LIRE AUSSI: