L'artiste peintre Choukri Mesli tire sa révérence

Publication: Mis à jour:
CHOUKRI MESLI
DR
Imprimer

L’artiste peintre Choukri Mesli tire sa révérence. L'élève de Mohamed Racim s’est éteint laissant derrière lui un riche patrimoine et un parcours des plus impressionnants.

Choukri Mesli est né à Tlemcen le 8 novembre 1931. Sa famille s'installe à Alger en 1947. La même année il réalise ses premières gouaches et, de 1948 à 1951, devient l'élève de Mohamed Racim à l'École des beaux-arts d'Alger.
Il participe en 1950 à la création de la revue "Soleil", au mouvement des idées d'émancipation diffusées autour du journal Alger républicain, fonde le "Groupe 51" avec de jeunes poètes et peintres dont Kateb Yacine et M'hamed Issiakhem, et participe au Salon des orientalistes.

De 1951 à 1953, il poursuit sa formation auprès de différents professeurs des beaux-arts. En 1953, il organise une exposition de la jeune peinture algérienne avec Sauveur Galliéro et Louis Nallard dans la salle du Crédit municipal d'Alger et obtient le premier prix de la ville d'Alger. Il y fait ses études avant de s’installer à Alger et devenir le premier Algérien à obtenir un diplôme supérieur en arts plastiques. Il fondera en 1963 avec M’Hamed Issiakhem, Mohamed Temam, Bachir Yellès, Mohamed Bouzid, Baya, Adane, Zerarti et Ali Ali-Khodja, l’Union nationale des arts plastiques (UNAP).

Celle-ci deviendra organisation de masse du parti unique en 1974, et sera baptisée UNAC en 1984 avant de se séparer du parti après 1989, à la suite de l’adoption de la nouvelle constitution.

Avec les assassinats d'artistes, il est contraint à l'exil dans les années 90. Il s’installe en 1994 dans la banlieue parisienne.

Le chef de l'Etat a aussi décerné la médaille de l'ordre du mérite national au rang de "Achir" en avril dernier.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...