Un million de Marocains atteints de diabète... sans le savoir

Publication: Mis à jour:
DIABETE
Man checking sugar level with glucometer using a blood sample | andresr via Getty Images
Imprimer

SANTÉ - Près d’un million de Marocains sont diabétiques... sans le savoir. C’est le chiffre alarmant communiqué par le ministère de la Santé à l’occasion de la journée mondiale du diabète. À cette frange s’ajoute un autre million de patients diagnostiqués, précise le département de Abdelkader Amara. Une proportion inquiétante qui a poussé les cadres du ministère à multiplier les actions de prévention afin d’endiguer le fléau. "Ce qui est le plus grave avec le diabète, c’est que les personnes qui sont atteintes sans le savoir adoptent des comportements à risques qui font qu’elles développent des complications sérieuses souvent très lourdes à traiter", déplore Fatima-Zahra Mouzouni, responsable à la Direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, contactée par le HuffPost Maroc.

Les patients viennent consulter pour des complications quand ils découvrent leur diabète

Insuffisance rénale sévère, cécité, amputations des membres inférieurs... autant de conséquences qui, en plus de leur impact sur la santé, gonflent la facture sanitaire. Rien que pour l’achat de médicaments antidiabétiques, l’État débourse chaque année 156,7 millions de dirhams, dont près de 60% rien qu’en insuline. À cela s’ajoutent 15 millions de dirhams pour l’acquisition du matériel médico-technique et des réactifs pour assurer le dépistage du diabète et le suivi métabolique des patients.

Pourtant, les nouveaux cas sont en augmentation. Si l’on ne prend en compte que les établissements de soins de santé primaires, entre 35.000 à 45.000 cas sont enregistrés chaque année. "Malheureusement, la plupart des personnes ne se déplacent vers ces établissements qu’après avoir développé deux, voire trois complications. Ce n’est qu’à ce moment qu’elles découvrent leur diabète", précise Fatima-Zahra Mouzouni.

Rappelons à cet effet que le ministère de la Santé assure les soins nécessaires et la disponibilité des médicaments gratuitement au niveau des établissements de soins de santé primaires à 748.000 diabétiques, dont 64% sont des femmes, et à plus de 325.000 sont insulinotraités.

Un million de femmes marocaines atteintes de diabète

Conscient de l’importance de la prévention et le contrôle du diabète, le ministère de la Santé l’a inscrit comme priorité dans sa stratégie sectorielle 2017-2021, et ce en œuvrant à trois niveaux. Le premier axe repose sur la prévention pure et cible la non-survenue de la maladie. "À ce stade, on fait la promotion d’une hygiène de vie équilibrée, seule garante de réduction du risque diabétique", souligne Pr Mouzouni. Cela passe par une alimentation saine et une activité physique régulière pour lutter contre le surpoids et l’obésité. Fumer et boire de l’alcool sont également proscrits.

Le deuxième stade de lutte concerne le dépistage et le diagnostic précoce du diabète. Pour cela, le ministère souhaite améliorer la prise en charge des personnes diabétiques par le dépistage et étendre l’offre de soins par le renforcement des centres de santé niveau 2 et des ressources humaines spécialisées. Enfin, après la confirmation du diagnostic, une prise en charge correcte et complète doit être assurée pour les patients, notamment les femmes. "Les femmes et le diabète" est d’ailleurs le thème choisi cette année par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

"La femme marocaine diabétique est confrontée à plusieurs contraintes pour contrôler sa maladie, et ce, tout en assurant ses responsabilités familiales et professionnelles, ce qui peut engendrer, en absence d’un suivi médical régulier, des difficultés à concevoir des bébés ou des complications pour sa santé et celle du fœtus ou du nouveau-né durant la grossesse ou l’accouchement", explique-t-on au niveau du ministère. Leur prise en charge doit donc être complète et un suivi médical et biologique gratuit leur sera fourni pour garantir une grossesse sans risque pour leur santé et celle de leurs enfants. À noter qu’au Maroc, un million de femmes sont diabétiques.

LIRE AUSSI: