Après les ministres, c'est au tour des secrétaires généraux, dont celui de la Primature, d'être limogés

Publication: Mis à jour:
MOHAMED VI
MAP
Imprimer

LIMOGEAGE - Les ondes du "séisme politique" continuent de faire vibrer le gouvernement. Relayé par nos confrères du site Atlasinfo, le limogeage de secrétaires généraux, dont celui du département du chef du gouvernement, Abdelouahed Fikrat, nous a été confirmé de sources sûres. Ainsi en plus de la Primature, les secrétaires généraux de la Santé, Abdelali Alaoui Belghiti, de l’Habitat, Fatna Chiha, du Tourisme, Nadia Roudies et de la Culture ont aussi été remerciés, tandis que celui de l’Éducation nationale ne l’a pas été, pour l’instant, nous assure-t-on.

A la primature, Abdelouahed Fikrat n’a pas été secrétaire général depuis longtemps. Il n’avait été nommé à ce poste que quatre mois plus tôt, mais son limogeage est lié à sa fonction préalable, la même au département de l’Environnement que dirigeait l’ancienne ministre délégué Hakima El Haité. Cette dernière fait partie des cinq anciens ministres du gouvernement Benkirane à qui "aucune responsabilité officielle ne leur sera confiée à l'avenir", avait indiqué le communiqué du cabinet royal. Sur la liste de ces ministres "maudits" figurent aussi l'ancien ministre de l’Éducation nationale, Rachid Belmokhtar, l'ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Lahcen Sekkouri, l'ancien ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, et l'ancien ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

En réaction aux failles constatées par la Cour des comptes sur la mise en œuvre du programme "Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit", le roi avait aussi limogé Mohamed Hassad, ministre de l'Éducation nationale et ancien ministre de l'Intérieur, Mohamed Nabil Benabdellah, ministre de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, et Houcine El Ouardi, ministre de la Santé.Les secrétaires généraux aux départements de ces ministres limogés devraient connaitre le même sort, pour la plupart d’entre eux.

Au département du Tourime, une source sûre raconte que la secrétaire générale du département, depuis l’époque de Lahcen Haddad, a reçu la décision de son limogeage, ce lundi dans la matinée. "Dans l’après-midi, elle a réuni l’ensemble des responsables pour leur faire ses adieux, sans la présence ni du ministre Mohamed Sajid, ni de la secrétaire d’État chargée du Tourisme Lamia Boutaleb", indique notre source.

Alors que les limogeages sont en cours, les négociations pour la désignation de nouveaux ministres se font timides. Depuis que le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, a contacté les leaders des partis du MP et du PPS, le 29 octobre, il ne les a plus relancés après la décision du PPS de rester dans la majorité gouvernementale.

El Othmani a entamé, par ailleurs, des rencontres avec les responsables des départements dont les ministres ont été limogés, à commencer par celui de l’Education nationale et ceux du secrétariat d’État chargé de la Formation professionnelle pour un échange convivial visant à "remonter le moral des troupes".

LIRE AUSSI: