L'usine Peugeot entrera en production en 2018

Publication: Mis à jour:
PEUGEOT
Nijmegen, The Netherlands - November 17, 2011: White illuminated Mercedes-Benz logo outside a dealership at night. | Sjo via Getty Images
Imprimer

L'usine d'assemblage de véhicules de la marque française Peugeot, dont l'accord de réalisation été signé ce dimanche 12 novembre 2017 à l'occasion de la quatrième session du Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA), entrera en production en 2018, selon le Directeur du Groupe français PSA, chargé de
l’Afrique et du Moyen-Orient, Jean-Christophe Quémard.

cette usine, qui s'étend sur 12.000 m2 à Oran, produira durant la première année de son lancement 25.000 véhicules Peugeot. Le projet entend attendre durant 4 ans un taux d'intégration de 40% du marché algérien. "L'objectif est d'avoir un site totalement opérationnel en 2019", a déclaré Jean-Christophe Quemard, directeur de la région Moyen-Orient et Afrique de PS, cité par l'AFP.

D'ici cinq ans, 75.000 véhicules des marques Peugeot et Citroën devraient sortir chaque année des chaînes de montage, a-t-il indiqué, sans vouloir préciser dans l'immédiat quels modèles y seraient produits. L'usine produira dans une première phrase les modèles C-Elysée et la Citroën 301.

Par ailleurs, le même responsable a rajouté que cette usine devrait créer 1.000 emplois, pour un investissement de l’ordre de 100 millions d’euros. Le capital de la société est réparti selon la règle 51/49%, et ce, à hauteur de 20% pour l’Entreprise nationale de production de machines-outils Algérie-PMO Constantine, de 15,5%pour le Groupe privé Condor et de 15,5% pour un opérateur pharmaceutique algérien (Palpa Pro), pour la partie algérienne, et de 49% pour PSA, pour la partie française.

La signature de l'accord de la réalisation d'une usine d'assemblage de véhicules Peugeot était annoncée pour avril 2016. Elle a toutefois été retardée à une date ultérieure, annonçait l'ex-ministre du Commerce, Abdeslam Bouchouareb, lors d'un sommet Algérie-France.

Deux autres accords économiques devraient être signés Lors de la 4e session du COMEFA. Outre l'accord de réalisation de l'usine Peugeot à Oran, un autre accord dans le domaine de l'industrie devrait également être signé portant sur un projet dans le domaine de l'électricité, et ce, en partenariat avec le Groupe français Schneider Electric, spécialisé dans la fabrication et la commercialisation des produits de gestion d'électricité et automatisation.

Dans le domaine agricole, il est prévu, selon la même source, la signature d'un accord pour la création d'un consortium chargé de l'exportation et de la commercialisation des produits agricoles algériens (légumes et fruits) vers l'Union européenne.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.