Comment observer le rapprochement de Jupiter et Vénus, lundi 13 novembre à l'aube

Publication: Mis à jour:
VENUS
shutterstock
Imprimer

ESPACE - Une rencontre spatiale. Depuis quelques jours et jusqu'au 14 novembre, il est possible d'assister à l'œil nu à un spectacle majestueux: le rapprochement entre les deux planètes les plus brillantes de notre système solaire, Jupiter et Vénus.

Leurs courbes d'ascension dans le ciel se rapprochent effectivement, et les deux astres se "frôleront" à moins d'un demi-degré avant l'aube, lundi 13 novembre. Ceci n'est en fait qu'une illusion d'optique puisque les deux planètes sont en réalité situées à plusieurs centaines de millions de kilomètres l'une de l'autre, mais vu de la Terre, elles vont donner l'impression de se frôler.

Une heure avant le lever du soleil

Un spectacle qui n'en reste pas moins bluffant, comme en témoigne la série de photographies publiées sur le blog "Autour du ciel" de notre confrère du Monde. Depuis un étang de l'Hérault, Guillaume Cannat effectivement pu observer ce spectacle, dimanche 12, assistant au rapprochement à à peine plus d'un degré de Vénus et Jupiter. Le 13 novembre, l'écart entre les deux planètes ressemblera davantage à celui mesuré en 2015, et au cours duquel les astres semblaient effectivement sur le point de se toucher.

Si la météo et les nuages le permettent, il sera donc possible d'observer le phénomène très tôt dans la matinée, une heure environ avant le lever du soleil. Vénus est l'astre le plus simple à localiser dans le ciel, pour la simple raison qu'il s'agit de la planète la plus brillante de notre système solaire. Pour la voir, ce qui est possible y compris en milieu urbain, il faut toutefois disposer d'une vue dégagée vers l'Est, d'où la planète émergera.

Une vraie éclipse en 2065

Jupiter, elle, est environ 10 fois moins brillante. Mais puisque le rapprochement devrait s'opérer au moment des lueurs les plus éclatantes de l'aube, elle devient ces dernières semaines de plus en plus facilement observable, y compris à l'œil nu, pour peu que l'on se trouve dans l'hémisphère nord.

Bien évidemment, une paire de jumelles, une lunette d'astronomie ou un téléobjectif permettront de distinguer encore mieux le phénomène spatiale et peut-être même, si le temps l'autorise, d'apercevoir certaines des lunes de Jupiter.

Si les deux planètes se croisent environ tous les 13 mois, la particularité du rapprochement de novembre 2017 est qu'il se déroule dès potron-minet et qu'il est donc bien plus aisément observable qu'à l'accoutumée. Pour assister à une véritable éclipse en revanche, il vous faudra nécessairement attendre 2065 et la rencontre parfaite des axes des deux astres.

LIRE AUSSI: