Les terres agricoles non exploitées seront récupérées

Publication: Mis à jour:
PAYSAGETERREAGRICOLE
DR
Imprimer

Le ministre de l’agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui a insisté, vendredi à Oran, sur la nécessité de récupérer les terres agricoles non exploitées pour les attribuer à des investisseurs sérieux et augmenter et diversifier la production.

Dans une déclaration à l’APS, en marge d'une visite de travail dans la wilaya d’Oran, le ministre a rappelé que l’Etat a accordé de nombreuses facilités dont l’attribution de terres agricoles, l’octroi de crédits pour développer et diversifier l’agriculture. "Malheureusement, certains investisseurs n’ont pas exploité ces terres", s'est-il désolé, prévenant que "toutes les terres non exploitées seront récupérées pour être attribuées à d’autres investisseurs sérieux".

"Des commissions ont été instituées au niveau des wilayas et des daîras pour recenser et assainir le foncier agricole dans le souci de donner une nouvelle impulsion au développement du secteur", a ajouté le ministre.

Concernant le projet d’irrigation de 2 millions hectares, Abdelkader Bouazgui a indiqué que des rencontres régionales doivent regrouper les directeurs de l’agriculture, ceux des ressources en eau et autres parties concernées. La première rencontre s’est tenue jeudi à Mila et sera suivie de celles de Sidi Bel-Abbès et de Ghardaïa.

"Nous visons l’irrigation de 2 millions d’hectares dans le cadre d’un programme du programme du gouvernement", a précisé le ministre, signalant que la surface irriguée actuellement est de 1.300.000 hectares à travers le territoire national et assure une production de l’ordre de 3.000 milliards DA.

Le ministre, accompagné du directeur de l’organisation arabe pour le développement agricole, Ibrahim Dakhiri, a visité une exploitation agricole à Oued Tlelat, spécialisée dans l’oléiculture et l’arboriculture.

Les données fournies sur place indiquent que la wilaya d’Oran compte 4.300 exploitations agricoles individuelles et collectives alors que la surface agricole utile (SAU) est de 88.000 ha dont 5.400 réservés à la céréaliculture et 12.400 ha destinés à l’arboriculture.

Dans la même localité, le ministre a visité une exploitation lancée dans le cadre du partenariat public-privé dont le capital dépasse le 1, 3 milliard DA.

A Tafraoui, il a visité un complexe spécialisé dans la production de fourrages et d’oeufs, produisant annuellement quelque 21 millions d’oeufs et 511.000 tonnes de fourrages ainsi que 21 millions de poussins.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.