Début mitigé de Rabah Madjer, l'Algérie clôture ses éliminatoires par un nul face au Nigeria (1-1)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Pour la première de Rabah Madjer à la tête de sa barre technique, l'Algérie a été tenue en échec par le Nigéria (1-1) vendredi 10 novembre à Constantine, à l’occasion de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la poule B. Les Verts, qui promettait un "éveil" face au Nigeria, terminent leur campagne de qualification comme ils l'avaient entamée.

Deux mois après son échec face à la Zambie (0-1) au match retour, lors de la 5e journée des éliminatoires, la sélection algérienne était de retour à Constantine donner la réplique au Nigéria, premier pays qualifié pour le mondial russe dans la zone Afrique.

Fraichement installé à la tête de la barre technique de l’équipe nationale, Rabah Madjer, qui promettait un éveil "pour l'honneur" face au Nigeria, a eu des difficultés pour composer la meilleure équipe pour ce match. Le successeur de l’Espagnol Lucas Alcaraz, limogé le 12 octobre dernier, a du faire face à une avalanche de forfaits, six au total, sans parler des éléments qui n’a pas jugé utile de les convoquer par cette empoignade.

C’est donc avec un onze de départ inédit que l’Algérie a entamé ce match dans l’espoir de terminer sur une bonne note afin d’ouvrir un nouveau chapitre. Toutefois, le rendement général des camarades de Mahrez n’a pas été suffisant pour tenir tête aux Super Eagles.

L’entame de la partie a été à l’avantage de l’Algérie. Bien servi par Ferhat, Slimani a raté de peur d’ouvrir la marque, de la tête, après seulement quelques secondes du coup d’envoi. Au fil des minutes, le jeu s’est équilibré et les deux formations ont rallié les vestiaires sans enregistrer une occasion notable de scorer.

La seconde période a débuté sur les mêmes bases que la premières avec des Fennecs plus entreprenants en attaque. A la 61e minute, Aissa Mandi a été à un cheveu de débloquer. A la suite d’un corner bien botté par Brahimi, le gardien nigérian a vu le ballon lui glisser entre les mains, embusqué derrière, le défenseur du Betis Seville (Espagne) a repris le cuire de la tête mais ce dernier rase la transversal de Ezenwa.

Dans l’action qui suit, le Nigéria prend l’avantage par John Ogu sur une superbe frappe enveloppée du gauche des 25 mètres, profitant d’un dégagement en catastrophe de Chafai dans l’axe.

Alors qu’il ne restait que deux minutes dans le temps réglementaire, l’Algérie s’est vu accorder un penalty à la suite d’un tirage de maillot sur Brahimi dans la surface de vérité. Le sociétaire du FC Porto (Portugal) s’est fait justice lui-même et permet à l’Algérie d’éviter une cinquième défaite consécutive.

Le déclic attendu après la nomination de Madjer à la tête de la barre technique n’a pas eu lieu hier soir.

Ainsi, l’Algérie clôture cette campagne de qualification pour le Mondial 2018 avec une nouvelle contreperformance. Le bilan des Verts est plus que catastrophique car le Club Algérie termine bon dernière de son groupe avec seulement deux petits points récoltés en six rencontres.

Concernant l’autre match de la poule B, il se jouera ce samedi à Ndola entre la Zambie et le Cameroun. En dépit du fait que cette confrontation se jouera aussi sans enjeu, elle permettra néanmoins de savoir qui terminera à la seconde place du moment qu’un seul petit point sépare les deux équipes.

La prochaine sortie de l’Algérie aura lieu mardi prochain, en amical, face à la République Centrafricaine. A cette occasion, les Verts vont faire leur retour au stade du 5 Juillet, deux ans après leur dernière apparition effectuée face au Sénégal (1-0), toujours en amical.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.