Le projet de loi de finances en débat à l'APN partir du 12 novembre

Publication: Mis à jour:
ALGERIA APN
Prime Minister Ahmed Ouyahia at the APN Government's Action plan, in Algiers, Algeria on September 17, 2017. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images) | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

L’Assemblée populaire nationale aura à débattre dès demain dimanche et jusqu’à mardi 14 novembre, l’un des textes les plus importants de l’année, à savoir le projet de loi de finances 2018.

En dépit d'un marché pétrolier instable, toutes les prévisions de la loi de finances en débat ont été établies sur un prix du baril de pétrole de 50 dollars.

Le texte que les députés auront à examiner prévoir un déficit budgétaire à hauteur de 9% du PIB. Ces prévisions du gouvernement tablent sur quelque 6500 milliards de dinars de recettes qui seront engrangés par le fisc, alors que les dépenses atteindront les 8600 milliards de dinars.

Le budget de fonctionnement est réduit , quant à lui, à 7 milliards de dinars, alors que celui de l’équipement passera de 2 300 milliards de dinars à plus de 4 000 milliards de dinars, essentiellement pour couvrir la relance des projets gelés dans plusieurs secteurs notamment le bâtiment et la santé.

Le texte prévoit, dans ce sillage, le remboursement des entreprises nationales et étrangères qui détiennent des créances sur l’Etat, et ce, pour quelque 400 milliards de dinars.

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, avait indiqué en octobre dernier que le projet de Loi de finances pour 2018 table sur une prévision d'une parité maximale de 115 dinars pour un dollar américain, et ce, pour une durée de trois (3) ans.

Parmi les nouvelles mesures apportées et déjà connues par le public, les hausses de certaines taxes notamment celles des prix des carburants.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...