Après 20 ans d'absence, les Lions de l'Atlas peuvent enfin rêver de leur 5e Coupe du monde

Publication: Mis à jour:
LION PORTRAIT
EcoPic via Getty Images
Imprimer

FOOTBALL- Les Lions de l'Atlas ont rugi plus fort que n'ont barri les Éléphants de la sélection ivoirienne. Leader du groupe C, les Lions de l’Atlas ont su conserver l'avantage pour cette 6e et ultime journée des qualifications au Mondial 2018 en Russie, s'octroyant ainsi un ticket pour une 5e participation en Coupe du monde, après 20 années d'absence de cette compétition majeure du ballon rond.

Au terme d'une première mi-temps tendue, le onze national a réussi à marquer 2 buts, rapprochant un peu plus les Lions de l'Atlas d'une qualification au Mondial qui se disputera en Russie l'été prochain.

Les 30 premières minutes ont été particulièrement décisives, avec une ouverture du score réalisée à la 25e minute, sur un centre de Nabil Dirar, qui trompe le gardien ivoirien. Un but qui crée la surprise et permet alors de renforcer la confiance de l'équipe marocaine. Peu après, à la 30e minute, sur un corner de Mbark Boussoufa, le capitaine de la sélection nationale Mehdi Benatia reprend le ballon du droit sur une demi-volée et marque le deuxième but. La mi-temps s'achèvera sur un score de 2 buts à zéro en faveur du Maroc, après 1 minute d'arrêts de jeu. La deuxième mi-temps verra le score inchangé.

À noter que la composition de l'équipe pour ce dernier match a réuni, autour du capitaine Mehdi Benatia, Munir Al Mohammadi, Ghanem Saïss, Nabil Dirar, Achraf Hakimi, Mbark Boussoufa, Karim El Ahmadi, Younes Belhanda, Nordin Amrabat, Hakim Ziyech et Khalid Boutaïb.

Les hommes de Hervé Renard peuvent désormais souffler et rêver de leurs prochaines prouesses au mondial, pour peut-être faire mieux que leurs prédécesseurs qui s'étaient illustrés en Coupe du monde au Mexique en 1970 et 1986, aux États-Unis en 1994 et en France en 1998.

LIRE AUSSI:
Coupe du monde 2026: la candidature du Maroc officiellement déposée