TripAdvisor va indiquer les établissements où des agressions sexuelles ont été signalées

Publication: Mis à jour:
TRIPADVISOR
Visitors watch documents at the stand of TripAdvisor during the International Tourism Trade Fair (FITUR) in Madrid on January 22, 2014. Delegations will attend the edition of the FITUR fair to promote each country's tourist industry. AFP PHOTO/ GERARD JULIEN (Photo credit should read GERARD JULIEN/AFP/Getty Images) | GERARD JULIEN via Getty Images
Imprimer

AGRESSIONS SEXUELLES - C'est un petit encadré rouge qui a fait son apparition sur certaines pages d'hôtels répertoriés par Trip Advisor. Ce mercredi 8 novembre, le New York Times a révélé une nouvelle directive du site, visant à indiquer aux utilisateurs les établissements dans lesquels des agressions sexuelles ont été signalées.

La mention est la suivante: "TripAdvisor a eu connaissance de certains événements récents et articles de presse au sujet de cet établissement qui ne reflètent peut-être pas le contenu des avis trouvés sur cette page. C'est pourquoi nous vous suggérons de poursuivre vos recherches pour obtenir plus d'informations sur cet établissement lors de la préparation de voyage."

Pour le moment, trois établissements situés dans la station balnéaire de Playa del Carmen au Mexique disposent sur leur page de cette mention: le Grand Velas Riviera Maya, l'Iberostar Paraiso Maya et l'Iberostar Paraiso Lindo.

trip

L'encadré fera son apparition en cas d'avertissements provenant des commentaires de la communauté de TripAdvisor ou après les enquêtes de médias.

Kevin Carter, porte-parole de la compagnie, s'est expliqué sur cette nouvelle politique, dans le New York Times. "La mention restera visible pendant trois mois. Si les problèmes persistent, nous pouvons la prolonger. Elle ne s'inscrit pas dans un but punitif mais informatif (...) Les décisions d'ajouter ou de retirer cette mention seront prises par un comité d'employés". TripAdvisor n'a en revanche pas indiqué s'il s'agissait d'agressions sexuelles perpétrées par les employés des établissements ou les clients.

Ce nouveau dispositif intervient alors qu'un quotidien américain, The Milwaukee Journal Sentinel, a relayé le témoignage d'une touriste américaine au début du mois de novembre. Selon elle, TripAdvisor a supprimé à plusieurs reprises en 2010 son commentaire publié sur la page de l'hôtel Iberostar Paraiso Maya. Dans ce dernier, elle déclarait y "avoir subi une agression sexuelle".

tripadvisor

Dans la foulée, l'entreprise a publié un communiqué le jeudi 2 novembre pour s'excuser et se justifier: "Nous nous excusons auprès de la victime d'agression sexuelle dont il est question dans l'article et dont le message sur le forum a été supprimé il y a sept ans sur TripAdvisor. À l'époque, nous avions une politique selon laquelle nous jugions que le contenu enfreignait nos lignes directrices s'il ne respectait pas le langage familial."

"Nous voulons répondre aux déclarations faites par un article de presse récent et depuis largement commenté. Notre déclaration complète"



Le NYT indique que les commentaires relatifs à des agressions sexuelles ou des viols sont nombreux sur les pages de TripAdvisor. Le Mexique semble particulièrement concerné. Le site du gouvernement américain répertorie sur sa page dédiée "aux informations de voyage sur le Mexique" les régions où des agressions sexuelles ont été signalées. Une note précise également: "Le viol et les agressions sexuelles sont des problèmes graves dans les centres de villégiature. Beaucoup de ces incidents se produisent la nuit ou tôt le matin, dans les chambres d'hôtel et sur les plages désertes."

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.