Réfugiés sahraouis: accord entre l'ambassade de France et une ONG italienne pour réhabiliter 36 cantines scolaires

Publication: Mis à jour:
SCHOOL TINDOUF
Children leave the classroom of a school at the Smara refugee camp in Algeria's Tindouf province on February 25, 2016.The Western Sahara is a territory bordered by Morocco and Algeria and disputed by Spain and Morocco who both claiming sovereignty. / AFP / Farouk Batiche (Photo credit should read FAROUK BATICHE/AFP/Getty Images) | FAROUK BATICHE via Getty Images
Imprimer

L'ambassade de France en Algérie et une association italienne ont signé jeudi 09 novembre 2017 une convention de subvention pour la réhabilitation de 36 cantines scolaires dans les camps de réfugiés sahraouis à Tindouf, a annoncé cette représentation diplomatique sur son site Internet.

Cette convention de subvention concerne plus de 41.400 élèves. Le Conseiller de coopération et d’action culturelle de l'ambassade de France, Gregor Trumel et des représentants de Comitato Internazionale Per lo Sviluppo dei Popoli (CISP), une organisation non gouvernementale engagée depuis 2014 en faveur de l'alimentation scolaire dans les camps de réfugiés ont signé cet accord dans le cadre du Programme Alimentaire mondial de l'organisation des Nations unies.

L'Ambassade de France explique dans son communiqué que la convention de subvention devrait permettre la réhabilitation de 36 cantines scolaires. La contribution française réhabilitera précisèment 5 cantines scolaires et l'ensemble des cantines des jardins d'enfants.

La même source affirme que ce projet "répond à un enjeu sanitaire mais également éducatif puisque l’amélioration de la nutrition des enfants en âge de scolarisation entraine une meilleure fréquentation des écoles notamment par les filles ainsi qu’une diminution du redoublement et de l’abandon scolaire".

Le gouvernement italien avait déjà contribué à hauteur de 500.000 euros pour garantir des repas scolaires et des collations, composées d'un verre de lait et de biscuits, à 40.500 élèves des écoles primaires et maternelles.

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) s'est dit satisfait de cette contribution, expliquant que "l'objectif de cette activité est de maintenir les taux d'inscription et de garder les enfants sahraouis en milieu scolaire".

La contribution italienne a également servi à acheter des produits nutritifs spécialisés pour prévenir la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans, en ciblant 13.200 enfants âgés de 6 à 59 mois dans le cadre de l'activité nutritionnelle du PAM qui lutte contre la malnutrition et l'anémie dans les camps, selon cet organisme onusien, cité par l'agence de presse sahraouie.

LIRE AUSSI: Réfugiés sahraouis: signature d'une lettre d'entente entre l'Algérie et le PAM

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.