Pourquoi la Fédération tunisienne des agences de voyages a-t-elle porté plainte contre le ministère du Tourisme?

Publication: Mis à jour:
COURT DECISION
tiero via Getty Images
Imprimer

Le directeur de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages (FTAV), Mohamed Ali Toumi, a déclaré lors d'une conférence de presse que la fédération a porté plainte auprès du tribunal administratif, contre le ministère du Tourisme et de l'artisanat, pour demander d'annuler le décret gouvernemental autorisant l'organisation des pèlerinages aux institutions publiques, et en l'occurrence à la Société des Services Nationaux et des Résidences. Cette modification de l’article 5 de la loi a été faite au mois de septembre dernier.

Toumi a qualifié cette décision de "très grave" dans la mesure où elle a été prise sans la consultation préalable des professionnels du métier, ajoutant qu'elle menace un grand nombre d'agences de voyages qui pourraient être obligées de mettre la clé sous la porte, causant ainsi la perte de plusieurs emplois.

Il a par ailleurs estimé que l'organisation des pèlerinages revient exclusivement aux agences de voyages, ajoutant que les institutions publiques n'ont pas à "s'ingérer" dans ces activités. Toumi a également souligné que la Société des Services Nationaux et des Résidences fait déjà l'objet d'une décision judiciaire ordonnant sa dissolution.

"Cette société pourrait investir et pratiquer une concurrence légale en créant ou en acquérant une agence de voyage, au lieu de bénéficier d'une loi faite sur mesure. Ceci ouvre les portes à toute autre institution publique d'exercer le travail des agences de voyages" a-t-il déclaré au micro de Mosaique FM

En 2012, l'exclusivité de l'organisation des pèlerinages a été retirée à la Société des Services Nationaux et des Résidences par le conseil de la concurrence rattaché au ministère du Commerce, avant de la lui être rendue en septembre 2016.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.