Assemblée des Représentants du Peuple: Un nouveau front parlementaire "centriste" voit le jour

Publication: Mis à jour:
TUNISIA PARLIAMENT
European Parliament chief Antonio Tajani addresses the Tunisian parliament on October 30, 2017 during an official visit to Tunis. / AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

Quarante-trois élus à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) apparentant aux différents groupes parlementaires ont annoncé, jeudi, la constitution d’un nouveau front parlementaire " centriste et progressiste ".

Le nouveau front regroupe des députés des blocs du mouvement Projet de la Tunisie, d’Afek Tounes, de Nidaa, du groupe national outre des élus indépendants.

L’annonce officielle de la constitution de ce front sera faite, le lundi 13 novembre courant, au cours d’une séance plénière à l’hémicycle du Bardo, indique une déclaration publiée par le front.

Les signataires de la déclaration précisent que la création de ce front intervient alors que le paysage politique dans le pays est marqué par un grave déséquilibre causé par les élections de 2014.

"Le front ouvrera à rétablir l’équilibre parlementaire à travers l’unification des visions et positions et contribuera au parachèvement du processus de mise en place des institutions de la 2e République, lit-on dans la même déclaration.

Le nouveau front ouvrera également à la réalisation de la stabilité politique, à soutenir l’effort national en matière de réformes et de lutte contre la corruption.

A l’Assemblée des représentants du peuple, le groupe Ennahdha garde toujours la première position avec 68 députés, talonné par Nidaa Tounes (56 députés), Al-Horra (22), le front populaire (15), l’UPL (12), le bloc social-démocrate (12), les indépendants qui n’appartiennent pas à des groupes (11), Afek Tounes (10) et le groupe National (9).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.