Agadir célèbre la première édition du festival d'astronomie et des sciences Spacefest

Publication: Mis à jour:
SPACENAUTS
Spacenauts
Imprimer

SCIENCES - Les habitants de la ville d’Agadir s’apprêtent à quitter la stratosphère pendant une dizaine de jours. Depuis mercredi, la ville du sud accueille la première édition du festival d’astronomie et de sciences “Spacefest” qui se déroule jusqu’au 18 novembre dans plusieurs endroits d’Agadir et s’étendra dans différentes villes du royaume. Diverses conférences, ateliers, compétitions, et expositions gratuites sont prévues pour se rapprocher des planètes, des constellations et des phénomènes cosmiques.

Et c’est l’association The Spacenauts, en partenariat avec l’ambassade américaine, qui a voulu faire monter les Marocains dans ce vaisseau spatial en initiant ces journées découvertes. Créée en 2016 par des étudiants de l’ENSA Agadir passionnés d’astronomie, l'association The Spacenauts a voulu, à travers ce festival, vulgariser cette science qui peut paraître complexe et éveiller la curiosité du grand public.

“C’est une idée qui cogitait depuis longtemps dans la tête de ces étudiants qui voulaient d’abord enlever cette peur des sciences et de la physique qu’on retrouve chez beaucoup de lycéens", explique au HuffPost Maroc Saïd Aasem, coordinateur de presse et membre de l’association The Spacenauts qui compte aujourd’hui plus de 80 membres venus de villes différentes. “L’astronomie, on la vit déjà et on est en train de la vivre, mais peu d’entre nous savent ce que c’est réellement, ce qu’est un système solaire, une étoile…”, ajoute Saïd Aasem.

Petits et grands sont donc invités à venir aux différents stands d’exposition installés le long de la corniche d’Agadir où ils pourront découvrir les différentes phases de la lune, la théorie du big bang, ou encore la robotique… Pour se balader au bord de la mer et en plein jour, des étoiles pleins les yeux.

spacenauts2

Un vingtaine d’experts et de professeurs venus du Maroc, de France, de Belgique, du Canada et des États-Unis - dont des employés de la Nasa - présenteront dans les amphithéâtres de l’université Ibn Zohr, Universiapolis, et l'ENSA des conférences sur la physique nucléaire, l’histoire de l’astronomie, l’utilisation des télescopes… Des termes qui peuvent paraître compliqués voire ennuyeux, mais pas de panique, les participants n’auront pas besoin d’avoir une encyclopédie à leur portée pendant la durée de chaque conférence. “On a fait attention à ne pas utiliser des mots trop techniques ou un jargon trop spécifique pendant les conférences et les rencontres pour que le tout le public puisse facilement suivre les présentations”, rassure Saïd Aasem.

Un des intervenants est connu du grand public puisqu’il a près de 50.000 abonnés sur sa chaîne YouTube. Il s’agit du passionné d’astrophysique Najib El Mokhtari, qui partage en darija ses connaissances en sciences dans des vidéos explicatives à la portée de tout le monde.

Pour faire profiter les autres villes du royaume des activités du festival, deux caravanes Spacefest feront le tour des lycées en se dirigeant vers Taroudant et Tiznit où deux professeurs, accompagnés de trois Spacenauts, partageront leur passion avec les jeunes lycéens à travers des ateliers ludiques et pratiques.

“Il y a un véritable manque de connaissance en astronomie auprès des jeunes, et nous sommes là pour combler ce besoin”, déclare Aasem.

Les passionés de robotique pourront eux aussi montrer leur compétences lors d’un hackaton organisé le 12 novembre où ils devront fabriquer un robot qui pourrait se déplacer sur la surface de la Lune pour réparer une astromobile ou une rover en panne, de quoi faire travailler la matière grise des jeunes lycéens.

Le festival se clôturera avec un lancement de lanternes par les participants et une séance nocturne d’observation du ciel avec plusieurs télescopes qui seront mis à disposition.

LIRE AUSSI: