JCC 2017- La Tunisie rend hommage à l'Algérie à travers le cinéma

Publication: Mis à jour:
D
Affiche "En attendant les hirondelles"
Imprimer

La 28e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) met à l'honneur cette année l'Algérie avec trois films sélectionnés en compétition officielle et 12 films hors compétition.

"En attendant les hirondelles" de Karim Moussaoui, "La bataille d'Alger dans l'histoire", de Malek Bensmail, et le court métrage "Un homme et deux théâtres" de Aissa Djouamâa et Rabah Slimani sont dans les différentes compétitions officielles.

Close
Films algériens en compétition officielle aux JCC 2017
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Au programme également, un focus sur le cinéma algérien avec douze films retenus; "Crépuscule des ombres" de Mohamed Lakhdar Hamina, "La preuve" de Amor Hakkar, "Lotfi" de Ahmed Rachedi, "El Wahrani" de Lyes Salem, "Yema" de Djamila Sahraoui ainsi que les versions restaurées de "Les vacances de l'inspecteur Tahar" de Moussa Haddad et "La citadelle" de Mohamed Chouikh.

Outre la projection des films algériens, des dizaines d'invités algériens sont conviés cette année aux JCC. Des concerts de groupes algériens se produisent également dà l'avenue Habib Bourguiba, l'artère principale de Tunis.

"Cet hommage à l'Algérie est dû, entre autres, au fait que le secteur du cinéma en Algérie compte plus de 200 techniciens tunisiens qui travaillent sur des films et sur des feuilletons", a expliqué Néjib Ayed, le directeur des JCC. Ce dernier a insisté sur le retour en force du cinéma algérien et prédisant une floraison de l'industrie cinématographique en Algérie.

À noter que la cinémathèque algérienne et la cinémathèque tunisienne ont signé, le 6 novembre, des accords cadre de coopération bilatérale tuniso-algérienne dans le cadre des JCC.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.