Bousculée au procès d'Abdelkader Merah, Latifa Ibn Ziaten porte plainte

Publication: Mis à jour:
LATIFA IBN ZIATEN
Latifa Ibn Ziaten, mother of French soldier Imad ibn Ziaten who was slain by gunman Mohamed Merah, attends the Socialist Party's "Universite d'ete" summer meeting in La Rochelle, France, August 30, 2015. REUTERS/Stephane Mahe | Stephane Mahe / Reuters
Imprimer

PROCÈS MERAH - Le procès d'Abdelkader Merah a été marqué par plusieurs incidents, dont un à l'encontre de Latifa Ibn Ziaten, la mère du premier militaire tué par Mohamed Merah en mars 2012. Elle a donc décidé de porter plainte pour "violences volontaires", selon une information du Parisien confirmée par franceinfo ce mercredi 8 novembre.

Jeudi 2 novembre, le procès du frère de Mohamed Merah s'achevait dans une ambiance tendue. Sur le banc des parties civiles, Latifa Ibn Ziaten, qui s'est engagée depuis la mort de son fils dans la lutte contre la radicalisation. Mais alors qu'elle regagne la salle d'audience, quelques instants avant l'annonce du verdict, Latifa Ibn Ziaten est bousculée par un homme qui lui agrippe le bras, avant d'être écarté par le service de sécurité.

La plainte déposée par les avocats évoque "incapacité totale de travail de six jours" avec constatations médicales à l'appui, précise Le Parisien.

L'enquête ouverte par le parquet de Paris doit cependant déterminer si Latifa Ibn Ziaten était vraiment la cible de cette agression ou si elle a été confondue avec la mère des frères Merah, souligne franceinfo, qui précise que cette hypothèse ne serait pas écartée. Comme preuve, les enquêteurs disposent de la vidéo de l'altercation, diffusée sur les réseaux sociaux et qui a été transmise à la justice.

Après l'annonce du verdict, dont le parquet général a fait appel, Latifa Ibn Ziaten n'avait pas caché sa déception, estimant la cour d'assise de Paris n'était "pas allée jusqu'au bout". "On est trop naïf en France. Il faut qu'on se réveille pour protéger notre pays, pour protéger nos enfants", avait-elle alors déclaré.

LIRE AUSSI: