Les femmes d'affaires arabes se réunissent à Alger pour encourager les entrepreneures algériennes

Publication: Mis à jour:
23415990_10156187829824271_2146189141_N
HuffPost Algérie
Imprimer

Le réseau algérien des femmes d’affaires (RAFA) a organisé mercredi 8 novembre à Alger la réunion périodique du Conseil des femmes d’affaires arabes. Cette rencontre à laquelle ont pris part des chefs d’entreprise venues de plusieurs pays arabes a eu pour thème "Le rôle de la femme dans le développement économique".

Une délégation de femmes d’affaires arabes activant dans des domaines économiques divers ont participé à cette journée d’échange et d’information avec leurs homologues algériennes.

La présidente du Conseil, la princesse Hissa Saad Abdalah El Sabah du Koweït, a souligné dans son allocution que cette rencontre s’inscrit dans une démarche de réseautage entre les femmes entrepreneuses algériennes et celle du monde arabe.

La secrétaire générale chargée de l’organisation et de l’administration dans le réseau RAFA, Amel Ferhat, a fait savoir au cours de cette rencontre que l’idée d’organiser cette réunion en Algérie était motivée par la volonté de donner un coup de pouce aux femmes d’affaires algériennes qui, semble-t-il, échangent peu entre elles.

"Nos consœurs dans les pays arabes ont une grande expérience dans le domaine de l’entreprenariat et si l’écho de leur réussite arrive en Algérie ce n’est pas le cas de celui des Algériennes. Nous avons constaté qu’il y avait peu d’échanges entre elles, c’est pourquoi nous avons décidé d’organiser cette réunion en Algérie afin de les mettre en relation pour d'éventuels partenariats" a indiqué Amel Ferhat.

Elle a ajouté que c’est également là l’occasion pour les femmes d’affaires algériennes de s’inspirer de l’expérience de ces femmes leaders qui ont réussi à s’imposer dans leur pays et à l’étranger: "Nous voulons à travers cette rencontre démontrer à la femme algérienne que les contraintes sont les mêmes pour la femme qui décide d’entreprendre. Elles sont principalement d’ordre social", a-t-elle précisé.

Ce réseautage algéro-arabe va se traduire par l’ouverture du bureau de femmes chefs d’entreprises algériennes, à laquelle peuvent adhérer des femmes entrepreneurs, des porteurs de projet ou encore des étudiantes. Il sera dirigé par un conseil d’administration et travaillera directement avec le Conseil des femmes d'affaires arabes.

Intervenant au cours de cette rencontre, Aida Kabouya, présidente de la commission femmes chefs d’entreprises du FCE, a indiqué que les chiffres démontrent que le taux des femmes entrepreneurs évolue au fil des années. En 2015, 13% des entreprises créées en Algérie l’étaient par des femmes. En 2017, le nombre de femmes d’affaires est estimé à 143 000. Elle estime que ces chiffres traduisent une réelle volonté des femmes pour entreprendre mais elles doivent être encouragées.

Le réseau algérien des femmes d’affaires (RAFA), a saisi cette rencontre pour annoncer la signature de plusieurs partenariats avec des universités algériennes qui vise à sensibiliser les jeunes étudiantes à l’entreprenariat. Elles bénéficieront de formations autour de la création d’entreprises, afin de mieux appréhender le monde du travail.

LIRE AUSSI: Les Algériennes de plus en plus nombreuses à s'orienter vers l'entrepreneuriat

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.