La Cour constitutionnelle espagnole annule la déclaration d'indépendance de la Catalogne

Publication: Mis à jour:
CATALONIA
La Cour constitutionnelle espagnole annule la déclaration d'indépendance de la Catalogne | Fernando Vazquez Miras via Getty Images
Imprimer

ESPAGNE - La Cour constitutionnelle espagnole a déclaré, mercredi, "nulle et inconstitutionnelle", la déclaration unilatérale d'indépendance de la Catalogne adoptée le 27 octobre par le parlement régional, a annoncé une source judiciaire.

Les magistrats de la Cour constitutionnelle ont accédé ainsi à une requête présentée par le gouvernement espagnol, en vertu de laquelle la Cour avait déjà procédé le 30 octobre dernier à la suspension de cette déclaration illégale.

La Cour constitutionnelle a également annulé de manière définitive "la loi de transition de la Catalogne", adoptée par le parlement régional dissous, dans le but de transformer la Catalogne en république indépendante, a ajouté la même source.

En outre, les magistrats ont donné le feu vert pour le lancement de poursuites contre l’ex-présidente du parlement catalan, Carme Forcadell, et les membres du bureau de cette assemblée dissoute, accusés de "désobéissance".

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy avait procédé, fin octobre, à la destitution du président du gouvernement catalan, Carles Puigdemont, de son vice-président, Oriol Junqueras, et de l'ensemble des conseillers (ministres) de son cabinet, dans le cadre de l'application de l’article 155 de la Constitution visant à restaurer l’ordre constitutionnel dans cette région du nord-est de l'Espagne.

M. Rajoy avait annoncé aussi la dissolution du parlement catalan et la convocation d'élections anticipées dans cette région pour le 21 décembre prochain.

LIRE AUSSI:
En soutien à Madrid, le Maroc annonce ne pas reconnaître l'indépendance de la Catalogne
Carles Puigdemont s'est rendu à la police belge